Ecoutez Radio Sputnik
    Crise migratoire: «L’UE doit faire un pas vers la Russie»

    Crise migratoire: «L’UE doit faire un pas vers la Russie»

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    France
    URL courte
    19282
    S'abonner

    Comment éviter une nouvelle jungle à Calais? Quelle solution apporter à la crise migratoire? Jean-Didier Berthault, conseiller de la candidate à la primaire de la droite Nathalie Kosciusko-Morizet, a répondu dans une interview à Sputnik aux questions les plus sensibles de l’actualité.

    Jean-Didier Berthault, conseiller de la candidate à la primaire Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet s'est rendu jeudi 27 octobre à Moscou afin d'évoquer le programme de la candidate et sa vision pour la France.

    Côté crise migratoire, l'homme politique estime que le gouvernement français aurait dû tirer la sonnette d'alarme plus tôt afin d'éviter la détérioration de la situation à Calais.

    « Les autorités françaises ont tardivement réagi, mais ce démantèlement aujourd'hui, il faut bien être conscient que les migrants qui étaient jusque-là à Calais étaient des migrants qui ne souhaitaient, d'ailleurs, pas rester en France puisque la plupart souhaitaient partir, notamment, en Angleterre. Aujourd'hui cette solution qui a été trouvée ne peut pas être une solution satisfaisante », selon M. Berthault.

    Pourtant, de nombreux migrants ne souhaitent plus quitter le sol français et doivent chercher à s'installer quelque part dans l'Hexagone, l'objectif étant d'éviter l'apparition de nouvelles « jungles ».

    « Comment fait-on aussi pour qu'on ne reconstitue pas une jungle à Calais ? C'est-à-dire on voit bien qu'il y a des migrants qui refusent de partir et qui peuvent encore reconstituer aujourd'hui des campements illicites et c'est vrai que la pression démographique est forte et qu'aujourd'hui à Paris, notamment, on a vu se reconstituer des choses au fur et à mesure qu'on place ces migrants dans des centres d'accueil », a-t-il dit à Sputnik.

    Jean-Didier Berthault est persuadé que la France doit avoir son mot à dire en la matière car la réponse de l'Union européenne n'est pas en mesure de relever tous les défis.

    « La situation est importante et je crois que la réponse ne peut être que française. Là aussi on a une faiblesse majeure de l'Union européenne sur ces sujets. (…). La réponse de l'Europe est une réponse humanitaire. Ça ne suffit pas », selon lui.

    En résumant, M. Berthault évoque un dialogue entre les pays européens et incluant la Russie, car le règlement de la crise migratoire nécessite l'implication de tous les acteurs majeurs de la scène internationale.

    « Et c'est pour ça que le dialogue entre l'Union européenne et la Russie est très important et que ces divergences, il va bien falloir les aplanir, il faut que chacun fasse un pas vers l'autre aujourd'hui et il faut qu'on arrive à une solution. Aujourd'hui vous voyez bien qu'en Syrie la solution n'existe pas, le peuple syrien n'a le choix qu'entre les dirigeants syriens et l'Etat islamique. Ce n'est pas acceptable. »

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Migrants: démantelés à Calais, les camps repoussent à Paris
    De nouveaux migrants arrivent à Calais malgré la disparition de la Jungle
    «Beau visage de la France» à Calais: les internautes répondent à Valls
    De la Jungle de Calais à un centre d’accueil royal
    Tags:
    crise migratoire, Calais, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik