Ecoutez Radio Sputnik
    Flowers and candles are placed near the scene of a shootin the day after a series of deadly attacks in Paris , November 14, 2015

    En France, le terrorisme flotte dans l’espace?

    © REUTERS / Vincent Kessler
    France
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    15414
    S'abonner

    Presqu’un an après les attentats du 13 novembre, le pays oscille entre souvenirs et crainte dans un contexte pré-électoral toujours flou.

    Le sentiment d'insécurité, plus présent dans les esprits que dans la réalité, s'accompagne d'un grand silence de la part des partis et des hommes politiques à l'orée de la présidentielle 2017, a estimé Gérald Arboit, directeur de recherches au sein du Centre français de recherches sur le renseignement (CF2R), dans une interview accordée à Sputnik.

    « On est dans un contexte électoral plutôt flou puisqu'à droite, la primaire n'a pas encore donné son candidat, donc on n'est pas encore rentré dans la réalité politique. À gauche, le président de la République n'a pas dit s'il se présentait ou s'il ne se présentait pas, tout le monde attend cette décision, donc on n'est pas non plus rentré dans la bataille. Le Front national ne parlant pas, donc vous avez le terrorisme qui flotte dans l'espace, tout le monde a peur, mais ce n'est pas une peur qui est raisonnée simplement une peur qui se manifeste avec tout le souvenir que l'on a », a expliqué l'expert.

    Selon lui, après les attentats de Bruxelles, la logistique, le nombre et les capacités opérationnelles des terroristes ont connu une baisse très importante, mais il faudra attendre le printemps prochain pour pouvoir révéler de nouvelles cellules de malfaiteurs organisés de l'État islamique (EI), entre autres.

    « Il faut voir aussi ce qu'il se passe en Syrie, l'EI perd du terrain mais il perd aussi des forces, il perd des moyens. Le responsable pour tout ce qui relevait de l'action extérieure a été tué cet été donc on peut estimer qu'une bonne partie des capacités clandestines de la mouvance Daech ont sinon disparu, en tout cas largement été amoindries et nous n'avons plus d'attentats depuis cet été », a poursuivi Gérard Arboit.

    Les autorités européennes, d'après M. Arboit, ont fait de leur mieux pour mener à bien l'enquête sur les attentats, ce qui représente un signe rassurant pour le Vieux continent.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Daech attaquera en Europe pour compenser ses défaites en Syrie et en Irak
    Un an après le drame, Sting va faire «revivre» le Bataclan
    «L’instruction avancera – avec ou sans Salah Abdeslam»
    Tags:
    primaire, autorités, logistique, terrorisme, attentat, attentats du 13 novembre à Paris, Présidentielle française 2017, Front national (FN), Sputnik, Centre français de recherche sur le renseignement, Etat islamique, Gérard Arboit, Syrie, Bruxelles, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik