France
URL courte
956334
S'abonner

L'ancien premier ministre François Fillon poursuit son ascension dans les sondages. Mais comment expliquer ce retour inattendu? Le conseiller régional d'Île-de-France Vincent Roger apporte des éléments de réponse.

François Fillion, l'ex-premier ministre de Nicolas Sarkozy, continue de monter dans les sondages. Dans celui d'OpinionWay diffusé mardi 15 novembre, il l'emporterait au second tour des primaires aussi bien face à Alain Juppé que face à son ancien patron.

Vincent Roger, élu du IVe arrondissement de Paris et conseiller régional d'Île-de-France, analyse pour Sputnik les raisons de cette hausse.

« Je vois plusieurs explications. La première, c'est le fruit du travail de François Fillon qui depuis des mois et des mois arpente la France d'est en ouest, du nord au sud. Tous les soirs, il est dans des salles combles où il a un discours de vérité, un discours qui montre un programme cohérent et il est en train d'en récolter les fruits ».

François Fillon
© AFP 2020 Guillaume Souvant

Mais il y a aussi dans l'histoire des moments charnières, et c'est justement ce que la France connaît aujourd'hui.

« La deuxième chose, c'est que la France est à un moment gaulliste », poursuit M. Roger. « On a parfois dans l'histoire des moments qui sont vraiment cruciaux, des moments où il faut prendre des décisions et la France d'aujourd'hui, elle est dans une Europe en panne, elle a six millions de chômeurs, huit millions de précaires, elle affronte une crise économique et sociale sans précédent, elle se heurte au terrorisme, elle a des problèmes géopolitiques majeurs à résoudre et face à ce moment beaucoup de Français se disent que François Fillion a la carrure, l'étoffe pour être un président à la hauteur des enjeux de la France d'aujourd'hui ».

Finalement, l'attitude électorale en général semble avoir changé, ce qui aura apparemment un impact sur l'issue de la présidentielle.

« Je pense que dans cette primaire on passe d'un vote "anti" à un vote "pour", on passe d'un vote "anti" à un vote d'adhésion. Beaucoup ont voté pour Nicolas Sarkozy pour voter contre François Bayrou et beaucoup d'autres ont voté pour Alain Juppé pour voter contre Nicolas Sarkozy et finalement beaucoup se disent aujourd'hui: "pourquoi pas un vote d'adhésion, un vote utile un vote de conviction en votant pour François Fillon" », explique l'interlocuteur de Sputnik.

Dans le même temps, François Mitterrand avait à l'époque déclaré que pour lutter contre le chômage, on avait tout essayé. Trente ans après, Fillon lui donne la réplique: oui on a tout essayé, sauf ce qui marche, pointe M. Roger.

« Le programme de François Fillon est le plus construit, le plus cohérent, le plus pertinent pour répondre aux enjeux économiques et sociaux de la France. Et à mon avis, les Français sont en train de s'en rendre compte », résume-t-il.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Juppé met en garde Fillon contre «l'excès de vodka»
François Fillon exhorte à concerter les efforts contre Daech avec la Russie
Fillon: "La France doit demander à l’UE d'arrêter la négociation du Tafta"
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Tags:
intentions de vote, raison, popularité, sondage, François Fillon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook