France
URL courte
Primaire de la droite en France (32)
23019
S'abonner

La primaire de la droite attire pour le moment toute l’attention des Français, compte tenu de l'impopularité du Parti socialiste et, en particulier, du président François Hollande. D'autant plus que c’est le candidat de la droite qui a de fortes chances de devenir en 2017 le nouveau maître de l'Élysée.

Le premier tour de la primaire de la droite a attiré 1 138 969 électeurs à la mi-journée, qui ont fait leur choix dans 6 874 bureaux, soit un peu plus des deux tiers des bureaux, a indiqué le président de la commission d'organisation Thierry Solère, précisant que ce chiffre n'englobe pas le vote des Français de l'étranger. 

« Nous dépasserons les 3 millions de votants », a estimé ce député des Hauts-de-Seine, au vu du nombre de Français (4 millions dimanche à midi) qui avaient cherché à localiser leur bureau sur le site Internet.

De fait, il y avait la queue devant de nombreux bureaux, selon plusieurs journalistes de l'AFP. Ainsi, à Nice, à Lannion (Côtes-d'Armor), ou au Chesnay (Yvelines), il fallait attendre pour voter, parfois plus d'une heure. Même dans un bureau du populaire XXe arrondissement à Paris, réputé de gauche, l'affluence était plus grande que pour certains scrutins comme les régionales, selon un assesseur.

Depuis l'ouverture, « on n'a pas arrêté. Les gens savent que c'est important car le candidat choisi aura des chances d'être élu en 2017 », soulignait la présidente d'un bureau niçois. 

Six personnalités LR et le chef du Parti chrétien-démocrate sont sur les rangs. Les sondeurs ont donné longtemps et régulièrement Alain Juppé favori, devant Nicolas Sarkozy. Mais le duel est devenu un match à trois avec la spectaculaire remontée ces derniers jours de François Fillon.

Crédités de scores beaucoup plus modestes dans les sondages, trois anciens ministres, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme, ainsi que Jean-Frédéric Poisson (PCD), complètent la liste des prétendants.

Les deux candidats arrivés en tête au premier tour dimanche soir seront qualifiés pour le second, une semaine plus tard. 

Dossier:
Primaire de la droite en France (32)

Lire aussi:

Primaire de la droite: la France choisit deux finalistes en vue de 2017
Qu'y a-t-il derrière le regain de popularité de François Fillon?
Fillon s’envole dans les intentions de vote
Primaire de droite: Juppé sort gagnant du débat
Tags:
vote, participation, primaire de la droite en France (2016), Présidentielle française 2017, François Fillon, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook