Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    La destitution de Hollande rejetée, une décision «de nature politique»

    © AFP 2019 Eric Vidal
    France
    URL courte
    22121

    La proposition faite par Les Républicains (LR) de destituer François Hollande a été rejetée ce mercredi par le bureau de l'Assemblée nationale. Mais le bureau serait-il allé «un peu au-delà de ses prérogatives» dans cette affaire?

    La proposition LR de destitution de François Hollande pour divulgation d'informations secrètes a tourné court ce mercredi, avec son rejet dès son examen par le bureau de l'Assemblée nationale. A la majorité, par 13 voix contre 8, et à main levée, la plus haute instance collégiale de l'Assemblée a jugé la proposition de résolution visant à réunir le Parlement en Haute Cour en vue d'une destitution non recevable.

    Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville et député LR de Seine-et-Marne, l'un des signataires de la proposition, estime, dans un entretien à Sputnik, que le bureau de l'Assemblée nationale est peut-être allé un peu au-delà de ses prérogatives car il n'a pas comme mission de juger le fond mais de décider si les éléments permettant de poursuivre la procédure sont réunis.

    « Il me semble que ces éléments étaient réunis puisque les écrits mis en cause sont suffisamment clairs pour que soit posée à l'Assemblée nationale dans son ensemble la question de la capacité ou non du président à exercer ses fonctions », a indiqué M. Geoffroy.

    Selon lui, le Bureau de l'Assemblée nationale a pris non pas une décision correspondante à sa mission mais une décision de nature politique.

    « Il devra bien sûr accepter d'en débattre, accepter de reconnaître qu'il a plus agi par la volonté politique bien évidemment de protéger le président que par le souci de respecter la place qui est la sienne dans le processus », a fait valoir l'homme politique français.

    Le patron du groupe LR Christian Jacob et 78 autres députés, dont François Fillon, ont signé la proposition de résolution « visant à réunir le Parlement en Haute Cour, en vue d'engager la procédure de destitution à l'encontre du président de la République », qui a été enregistrée par l'Assemblée le 10 novembre.

    Les parlementaires accusent M. Hollande d'avoir divulgué des secrets d'État dans son livre « Un président ne devrait pas dire ça », dans lequel des informations étaient données concernant des assassinats ciblés de terroristes en Syrie et en Irak ordonnés par le président.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Au secours, les people défendent François Hollande!
    Assassinats ciblés: Hollande bientôt devant la Cour pénale internationale?
    Hollande souhaite proroger l'état d'urgence «jusqu'à la présidentielle»
    La proposition de destitution de Hollande sur les rails
    Tags:
    destitution, Assemblée nationale française, Guy Geoffroy, François Hollande, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik