Ecoutez Radio Sputnik
    Légumes

    Étiquetage : Israël dénonce la discrimination de la France à son égard

    © AP Photo/ Alexander Zemlianichenko
    France
    URL courte
    561957312

    Alors que la France a suivi une directive adoptée par l’UE en apposant un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël, celui-ci, appuyé par la communauté juive, dénonce une mesure « discriminatoire ». Certains activistes appellent même à boycotter des produits français en Israël.

    Apposer un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël: l'Union européenne le demandait, la France l'a fait, et elle est pour l'instant la seule.

    La décision du ministère de l'Économie et des Finances d'imposer aux distributeurs d'ajouter « colonie israélienne » sur les produits provenant des colonies de Cisjordanie et du Golan a fait réagir et Israël accuse en retour la France de favoriser les boycotts anti-israéliens.

    L'ex-ambassadeur israélien aux États-Unis, Michael Oren s'est également joint aux dénonciations de cette initiative de Paris. M. Oren appelle notamment à boycotter le « Made in France » en Israël…

    « Les Israéliens devraient réfléchir à deux fois avant d'acheter des produits français », a-t-il écrit sur sa page Twitter.

    Si la France n'a fait que suivre une directive de l'Union européenne, Francis Kalifat, le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), a réagi à ce nouvel étiquetage dans une interview accordée à Sputnik. Il a notamment tenu à souligner les conséquences de cette décision pour la communauté juive en France et pour les relations franco-israéliennes qu'elle pourrait entraîner.

    M. Kalifat a ainsi condamné ce « traitement discriminatoire appliqué au seul État d'Israël, alors que de nombreux autres pays sont concernés par des conflits territoriaux similaires et pour lesquels la Commission européenne n'appelle nullement au double étiquetage. »

    Il craint en outre qu'un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël n'entraîne finalement « le boycottage de la totalité des produits israéliens » et ne renforce le BDS (Boycott Désinvestissement, Sanctions), un mouvement interdit en France, qui pour lui « véhicule la forme moderne de l'antisémitisme dans notre pays. »

    De plus, selon le président du CRIF, la France n'est pas la meilleure placée pour se poser en donneuse de leçons:

    « La France prétend pouvoir jouer un rôle constructif dans le domaine justement de la paix en Israël (…) La France n'est pas un modèle d'impartialité pour pouvoir prétendre ensuite jouer un rôle constructif justement dans cette recherche de la paix dans la région ».

    Comme l'Hexagone est le seul pays à avoir mis en œuvre cette directive, adoptée il y a un an, M. Kalifat est persuadé que Paris souhaite s'en servir pour faire pression sur le gouvernement israélien et estime d'ailleurs que ce n'est pas la bonne méthode. Pourtant, Israël n'envisage pas de s'abaisser au niveau de la France et ne veut pas boycotter les produits français:
    « Je ne souhaite pas que les produits français soient boycottés parce que je pense que le boycott, qu'il s'agisse des produits français ou des produits israéliens, est néfaste, et donc je ne pense pas qu'on puisse réagir à cette tentative de boycott en répondant par le boycott », a-t-il résumé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Cisjordanie et Gaza de retour sur Google Maps?
    Journalistes de l'AFP agressés par des soldats israéliens en Cisjordanie
    Israël annonce l'annexion de 400 ha de terres en Cisjordanie
    Cisjordanie : un Palestinien tué par les forces israéliennes dans de violents affrontements
    Tags:
    Hauteurs du Golan, étiquetage, Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Union européenne (UE), Michael Oren, Francis Kalifat, Cisjordanie, Israël, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • zroudia
      Territoires occupés par la force, dites-vous ? Les achats des produits de ces territoires, seraient-ils juridiquement considérés comme recels ??? Même moins chers, seraient-ils bons ?
    • crocelaurent
      Résolution 242 de l'ONU, au cas où certains l'auraient oublié !
      Donc retour d'Israël à ses frontières d'origine, définies en 1948.
      Pourquoi devrions-nous faire du commerce avec un pays fasciste ?
      Nous punissons la Russie bien plus sévèrement, alors que nous ne pouvons rien lui reprocher, faute de preuves !
      Au contraire pour Israël, nous en avons des tonnes !
      Alors, pas de cadeau pour ce pays de néo-nazis, dont la majorité des habitants semble avoir oublié ce qui lui est arrivé durant la dernière guerre mondiale !
      On ne peut pas à la fois pleurer la Shoah et l'infliger aux sémites palestiniens !
    • bea33
      Perso, je continuerai à acheter des avocats et fruits divers, qu'ils soient étiquetés colonie israélienne ou Israël ou du Pérou ou d'ailleurs, si le produit est bon, pourquoi s'en priver.

      En savoir plus: fr.sputniknews.com/france/201612011028959730-etiquetage-france-israel
    • opybleue
      il ne s'agit pas d'une discrimination à l'égard des produits israéliens mais de l'application d'une directive européenne destinée à informer le consommateur. Si LA France est la 1ère à appliquer la directive et la seule pour l'instant c'est parce que les autres pays n'ont pas le courage de la mettre en œuvre. Les français tiennent particulièrement aux appellations AOC, produits régionaux, produits du terroir donc c'est normal que nous puissions situer sur une carte la région d'où provient un produit. En même temps cela permet aux gens d'avoir des notions de géographie
    • Parousnik
      Tout cela finira mal pour l occupant de la Palestine...Tout ce qui vient de Palestine occupée est du recel et c est un délit que d' acheter ces produits...
    • normandieniemen
      avec un plan vigipirate aussi peu efficace ( nice , bataclan etc ) est ce bien raisonnable ?
    • Mat
      Moi je m'en tape, j'ai un keffieh made in Palestine, et je mange des fruits israéliens, je suis pour la paix.
    • nchab38
      Ils ne manque pas d'audace ces dominateurs , tout le monde doit
      étiqueter ses produits et eux devraient avoir le droit de s'abstenir...?

      Ont-ils peur d'être aussi mal vus aux yeux du monde....question qui
      devraient se poser....?
    • giovanni8
      La France est pro Arabe ,il suffit de sortir de chez soit pour s 'en rendre compte.
      Les juifs travaillent , se cachent et ne font pas de vagues alors que les Arabes sont au RSA et se pavanent toute la journée.Chercher pas à comprendre ,c 'est une chance pour la France ,comme ils disent!!!!!!!!!!!!!
    • bea33en réponse àopybleue(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      opybleue, à condition d'y ajouter la carte car les frontières sont très floues !
    • nchab38
      Non , vous vous trompez ce ne sont pas les Arabes qui décident en
      France mais le CRIF , si vous n'êtes pas d'accord avec l'immigration eux
      y sont favorable sinon ils vous traite de raciste /
    • tamausten
      Notre pays étant dirigé par les sionistes, il s'agit donc d'une bagarre entre eux ou bien est-ce encore un faux semblant en vue des élections. Parce que d'habitude Israël aidé du CSM sont des grands utilisateurs du boycott donc dire qu'ils ne s'abaisseront pas à boycotter les produits français c'est qu'il y a anguille sous roche.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres