Ecoutez Radio Sputnik
    Légumes

    Étiquetage : Israël dénonce la discrimination de la France à son égard

    © AP Photo/ Alexander Zemlianichenko
    France
    URL courte
    562044322

    Alors que la France a suivi une directive adoptée par l’UE en apposant un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël, celui-ci, appuyé par la communauté juive, dénonce une mesure « discriminatoire ». Certains activistes appellent même à boycotter des produits français en Israël.

    Apposer un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël: l'Union européenne le demandait, la France l'a fait, et elle est pour l'instant la seule.

    La décision du ministère de l'Économie et des Finances d'imposer aux distributeurs d'ajouter « colonie israélienne » sur les produits provenant des colonies de Cisjordanie et du Golan a fait réagir et Israël accuse en retour la France de favoriser les boycotts anti-israéliens.

    L'ex-ambassadeur israélien aux États-Unis, Michael Oren s'est également joint aux dénonciations de cette initiative de Paris. M. Oren appelle notamment à boycotter le « Made in France » en Israël…

    « Les Israéliens devraient réfléchir à deux fois avant d'acheter des produits français », a-t-il écrit sur sa page Twitter.

    Si la France n'a fait que suivre une directive de l'Union européenne, Francis Kalifat, le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), a réagi à ce nouvel étiquetage dans une interview accordée à Sputnik. Il a notamment tenu à souligner les conséquences de cette décision pour la communauté juive en France et pour les relations franco-israéliennes qu'elle pourrait entraîner.

    M. Kalifat a ainsi condamné ce « traitement discriminatoire appliqué au seul État d'Israël, alors que de nombreux autres pays sont concernés par des conflits territoriaux similaires et pour lesquels la Commission européenne n'appelle nullement au double étiquetage. »

    Il craint en outre qu'un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël n'entraîne finalement « le boycottage de la totalité des produits israéliens » et ne renforce le BDS (Boycott Désinvestissement, Sanctions), un mouvement interdit en France, qui pour lui « véhicule la forme moderne de l'antisémitisme dans notre pays. »

    De plus, selon le président du CRIF, la France n'est pas la meilleure placée pour se poser en donneuse de leçons:

    « La France prétend pouvoir jouer un rôle constructif dans le domaine justement de la paix en Israël (…) La France n'est pas un modèle d'impartialité pour pouvoir prétendre ensuite jouer un rôle constructif justement dans cette recherche de la paix dans la région ».

    Comme l'Hexagone est le seul pays à avoir mis en œuvre cette directive, adoptée il y a un an, M. Kalifat est persuadé que Paris souhaite s'en servir pour faire pression sur le gouvernement israélien et estime d'ailleurs que ce n'est pas la bonne méthode. Pourtant, Israël n'envisage pas de s'abaisser au niveau de la France et ne veut pas boycotter les produits français:
    « Je ne souhaite pas que les produits français soient boycottés parce que je pense que le boycott, qu'il s'agisse des produits français ou des produits israéliens, est néfaste, et donc je ne pense pas qu'on puisse réagir à cette tentative de boycott en répondant par le boycott », a-t-il résumé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Cisjordanie et Gaza de retour sur Google Maps?
    Journalistes de l'AFP agressés par des soldats israéliens en Cisjordanie
    Israël annonce l'annexion de 400 ha de terres en Cisjordanie
    Cisjordanie : un Palestinien tué par les forces israéliennes dans de violents affrontements
    Tags:
    Hauteurs du Golan, étiquetage, Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Union européenne (UE), Michael Oren, Francis Kalifat, Cisjordanie, Israël, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik