France
URL courte
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
24439
S'abonner

La mairie de Paris semble faire de son mieux pour accorder plus de soutien aux réfugiés. Ainsi, une importante somme va être collectée grâce à la vente des «cadenas d'amour», l’un des symboles de la capitale française.

Les autorités de Paris ont décidé de mettre aux enchères une partie des 65 tonnes de cadenas d'amour enlevées du Pont des Arts et de celui de l'Archevêché (5e arrondissement) et dont la valeur est estimée à 100 000 euros. L'objectif est de recueillir des fonds au profit des réfugiés, a annoncé Bruno Julliard, premier adjoint au maire de Paris, aux médias locaux.

« Nous allons organiser début 2017 au Crédit municipal de Paris une vente aux enchères pour 10 tonnes de ces cadenas. L'ensemble de ces bénéfices sera entièrement consacré à des actions de solidarité et de soutien aux réfugiés que nous accueillons sur le territoire parisien », a expliqué le fonctionnaire.

Selon M. Julliard, cité par les médias locaux, les objets qui faisaient jadis partie intégrante de l'image de la ville et notamment de la tradition touristique seront livrés à des magasins locaux à travers la ville.

C'est en 2015 que la mairie a commencé à recueillir ces objets jugés «encombrants », mais si chers aux touristes et aux amoureux. De plus, les maisons d'édition ont reçu des ordonnances officielles incitant à omettre toute information sur cette opportunité appartenant désormais au passé. En revanche, les cadenas céderont leur place à des panneaux vitrés. Le coût des travaux s'élève toutefois à 1 200 000 d'euros !

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

Lire aussi:

Les cadenas d'amour déchaînent la colère des Parisiens
Paris: le Pont des Arts bientôt débarrassé des "cadenas d'amour"
Tour Eiffel, le lieu préféré des amateurs de selfies
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
crise migratoire, mairie, cadenas d'amour, vente aux enchères, touristes, migrants, Pont de l'Archevêché à Paris, Pont des Arts de Paris, Mairie de Paris, Bruno Julliard, France, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook