France
URL courte
856
S'abonner

Un homme est mort après s'être défenestré lors d'un incendie, sans doute criminel, dans un foyer de travailleurs immigrés à Boulogne-Billancourt en région parisienne dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris auprès de la préfecture de police.

Selon le président du comité des résidents Bakary Cissoko, « il s'agit d'un Malien âgé d'une quarantaine d'années, qui a sauté du troisième étage de l'immeuble côté cour. Il était arrivé dans le foyer il y a environ quatre an ».

Le précédent bilan faisait état de quatorze blessés, dont trois grièvement, dans l'incendie qui s'est déclaré au rez-de-chaussée de l'immeuble de six étages, selon les pompiers arrivés sur place peu avant 04H00 du matin.

Au moins une autre personne s'est également défenestrée. « Ils ont dû paniquer », a estimé une source policière, précisant qu'au total, « 100 personnes » avaient dû être évacuées.

Les résidents plus grièvement touchés ont été transportés dans les hôpitaux Georges-Pompidou à Paris et Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incendie serait « a priori d'origine criminelle », a dit une source policière, des traces de combustibles et d'accélérateur de feu ayant été retrouvées dans le hall d'entrée du bâtiment comptant 78 logements, en proche banlieue parisienne.

« La piste criminelle est privilégiée », a confirmé à l'AFP le parquet de Nanterre, qui a ouvert une enquête de flagrance pour rechercher les causes de l'incendie.


Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a exprimé dans un tweet sa « solidarité avec les victimes de l'incendie du foyer de jeunes travailleurs migrants de Boulogne-Billancourt », ajoutant que « toute la lumière sera faite ».

​La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été chargée de l'enquête.

Début septembre, un futur centre d'accueil pour migrants avait été incendié, probablement volontairement, à Forges-les-Bains dans l'Essonne. L'incendie n'avait pas fait de victime.

Un futur centre d'accueil et d'orientation (CAO) situé à Loubeyrat (Puy-de-Dôme) avait également été légèrement endommagé par un début d'incendie volontaire fin octobre.

 

Lire aussi:

Incendie en cours à l'entrée du centre d'accueil provisoire de la «jungle» de Calais
Tentative d’incendie au centre d’accueil pour migrants à Loubeyrat
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Tags:
décès, travailleurs immigrés, migrants, centre d'accueil, incendie, Bakary Cissoko, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik