Ecoutez Radio Sputnik
    Christine Lagarde

    La patronne du FMI Christine Lagarde reconnue coupable mais dispensée de peine

    © REUTERS / Yves Herman
    France
    URL courte
    84179

    La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a été condamnée lundi à son procès pour négligences dans sa gestion de l'arbitrage Tapie en tant que ministre des Finances.

    La Cour de justice de la République a estimé que le délit de négligence n'était pas constitué en ce qui concerne sa décision d'entrer en arbitrage, en 2007, pour le litige opposant Bernard tapie au Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas.

    Elle a en revanche estimé qu'elle s'était rendue coupable de négligences ayant mené au détournement par un tiers de fonds publics en renonçant à exercer un recours contre la sentence à 403 millions d'euros.

    En raison de sa personnalité et de sa réputation, elle a toutefois été dispensée de peine.

    Au dernier jour de son procès, Christine Lagarde avait déclaré ne jamais avoir suspecté de risque de fraude dans l'arbitrage Tapie, étouffant un sanglot à l'évocation de « cinq années d'épreuve ».

    Poursuivie pour négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique ayant mené au détournement par un tiers de fonds publics, elle risquait jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende.

    L'ancienne ministre de l'Economie n'est pas venue assister à la lecture de l'arrêt.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    Christine Lagarde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik