Ecoutez Radio Sputnik
    Reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire: le social toujours dans le flou

    Reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire: le social toujours dans le flou

    © Sputnik . Grigoriy Sisoev
    France
    URL courte
    14715

    Alors que la justice sud-coréenne a retenu le constructeur italien Fincantieri comme candidat préféré à la reprise du chantier naval STX France de Saint-Nazaire, Paris se montre de plus en plus soucieux de l’éventuel marché.

    Paris est prêt à examiner attentivement la reprise des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire par le groupe italien Fincantieri, conformément à la décision du tribunal de Séoul (Corée du Sud), a annoncé Christophe Morel, le représentant du syndicat CFDT-STX, dans une interview accordée à Sputnik.

    La société italienne « a gagné, mais par absence d'adversaires, puisqu'elle était la seule à avoir remis une offre fin décembre sur le bureau du juge à Séoul. Le juge a statué hier en désignant ce constructeur comme son « candidat préféré », a déclaré Christophe Morel.

    Selon lui, les chantiers navals sont rachetés par un concurrent direct. Il y a donc de quoi semer le doute sur certains services « comme le commercial, le bureau d'études et d'achat qui pourraient être groupés et des postes susceptibles d'être supprimés ».

    Le 4 janvier, Christophe Sirugue, secrétaire d'État français chargé de l'Industrie, s'est de son côté rendu sur les lieux afin d'étudier le marché de plus près.

    Marine le Pen, de son côté, a proposé d'augmenter la participation de l'État à 51 % du capital de l'entreprise française.

    ​Actuellement, l'État détient 33 % du capital des chantiers navals, qui changent de main pour la troisième fois en dix ans.

    Gauthier Bouchet, élu municipal de Saint-Nazaire (FN), a de son côté salué les prises de position de Marine Le Pen dans son interview à Sputnik, tout en déplorant la détérioration du statut du responsable de l'Industrie au sein du gouvernement français.

    « Monsieur Sirugue est aussi un secrétaire d'État chargé de l'Industrie, (…) alors qu'avant, c'était un ministère de l'Industrie de plein droit. Et on voit par ce genre de signaux comment l'industrie est perçue par le gouvernement, qu'il soit de gauche ou de droite. Cela n'est plus aussi stratégique maintenant ».

    « On souhaiterait avoir des garanties (…). D'abord, sur le plan industriel. Nous construisons des paquebots, mais également des navires militaires, des navires spécialisés et des stations électriques de l'énergie marine renouvelable. Nos craintes sont de devenir des chantiers très spécialisés dans les gros navires », a pour sa part expliqué le représentant du CFDT-STX, ajoutant « qu'en cas de retournement de la conjoncture, il y aura des problèmes d'arbitrage entre les chantiers italien et français ».

    Pour lui, c'est la construction des gros navires associée à l'activité spécialisée qui assure l'équilibre financier de l'entreprise.

    « On considère que le chantier de Saint-Nazaire doit garder toute son autonomie et ses capacités pour réaliser ses navires sans dépendre directement de Trieste », où se trouvent les chantiers de Fincantieri, a poursuivi l'interlocuteur de Sputnik.

    Fincantieri a signé un accord de transfert de savoir-faire avec la Chine, mais, d'après Christophe Morel, les technologies doivent rester locales, en ingénierie comme en logistique, et générer un réseau de sous-traitance locale. D'autant plus que des milliers d'emplois sont concernés dans la région et personne « ne souhaite les voir partir ».

    Le représentant du syndicat CFDT-STX appelle notamment Christophe Sirugue, secrétaire d'État chargé de l'Industrie, à donner son avis sur tous les problèmes évoqués sur le plan industriel, économique et social.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Loi Travail: blocage des accès aux chantiers navals de Saint-Nazaire
    Mistral: des marins égyptiens bientôt en formation à Saint-Nazaire
    Tags:
    marchés, chantiers navals, tribunal, députés, syndicats, CFDT-SDX, STX France, Front national (FN), Christophe Sirugue, Christophe Morel, Gauthier Bouchet, Marine Le Pen, Séoul, Saint-Nazaire, Italie, Corée du Sud, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik