France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
104577
S'abonner

La présidente du Front national Marine Le Pen réfute la «fracture gauche-droite» et constate que ses grands rivaux dans la course présidentielle, François Fillon et Emmanuel Macron, sont d’accord sur la plupart des questions.

« Fillon est censé être de droite et Macron est censé être de gauche, et pourtant sur tous les grands sujets, ils sont d'accord », a déclaré Mme Le Pen dans un entretien au Parisien dimanche.

Sans entrer dans le détail de ces points de convergence entre ses deux adversaires, la présidente du FN a estimé que « la différence est entre les nationaux et les post-nationaux, autrement dit les mondialistes. Et dans le cadre de ces nationaux, il peut évidemment y avoir des gens de gauche. »

D'après un récent sondage réalisé par Elabe, l'ex-premier ministre François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017, arriverait en tête du premier tour avec 28 % des voix et affronterait la candidate du Front national, Marine Le Pen (22 %). Cependant, le duel Fillon-Le Pen pourrait être perturbé par Emmanuel Macron, candidat indépendant. L'ex-ministre de l'Économie, avec des scores de 16 % à 24 %, arrive dans la plupart des cas en troisième position, devant le candidat socialiste, mais il parvient à se qualifier pour le second tour si le candidat issu de la primaire est Arnaud Montebourg et en l'absence de François Bayrou.

En ce qui concerne le parti socialiste, Manuel Valls, premier ministre français d'octobre 2014 à décembre 2016, est considéré comme le favori des primaires.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Fillon sur 2017: «Nous devons être implacables face au totalitarisme islamique»
Fillon appelle à tenir un sommet de la zone euro
Emmanuel Macron candidat: échec garanti ou «bombe à retardement»?
Manuel Valls enfariné à Strasbourg
Tags:
rival, présidence, Front national (FN), Emmanuel Macron, François Fillon, Marine Le Pen, Manuel Valls, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook