Ecoutez Radio Sputnik
    Malek Boutih

    Malek Boutih: Si Hamon remporte la primaire, j’ai peur que le PS n’ait pas de candidat

    © AFP 2019 Pierre Andrieu
    France
    URL courte
    Primaire de la gauche en France (31)
    38442

    Pour le député de l’Essonne, qui soutient Manuel Valls, le résultat du premier tour de la Primaire de la gauche n’est pas une surprise.

    La victoire de Benoît Hamon au premier tour de la primaire n'a pas trop surpris les soutiens de l'ancien premier ministre Manuel Valls, la gauche étant en grande difficulté, car cette primaire avait été plus conçue pour un président sortant que pour un nouveau candidat, a déclaré à Sputnik le député PS de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme Malek Boutih.

    « Manuel Valls était le candidat le plus en difficulté parce qu'il est le seul à assumer d'avoir été au gouvernement, à avoir défendu le bilan du quinquennat (…). Il avait donc un combat beaucoup plus dur que les autres », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Il considère en revanche que seul l'ancien Premier ministre a une chance de qualifier le Parti socialiste au second tour et qu'une éventuelle victoire de Benoit Hamon, arrivé en tête dimanche dernier, mettrait en danger la candidature socialiste à la présidentielle, et serait même une menace pour la survie du parti.

    Dans le camp de l'ancien Premier ministre, on fait mine de se satisfaire de la seconde place obtenue lors du premier tour des primaires de la gauche. Pour Malek Boutih, Manuel Valls paye au premier tour son rôle au sein du gouvernement Hollande:

    « Nous ne sommes pas trop trop surpris. On sait que la gauche était en grande difficulté. Cette primaire avait été plus conçue pour un président sortant que pour un nouveau candidat. Par ailleurs, concernant Manuel Valls, c'était le candidat le plus en difficulté parcequ'il est le seul à assumer d'avoir été au gouvernement. Ils ont tous participé au pouvoir, mais il est le seul à l'assumer donc il avait un combat beaucoup plus dur que les autres. »

    Pour le député PS, ce qui était une faiblesse devrait se transformer en force au second tour:

    « Le deuxième tour n'aura rien à voir avec le premier tour, c'est une nouvelle élection qui commence. On va être dans une autre ambiance, on n'est plus dans un climat de jeu. Je pense qu'il y a eu un réveil très lent de l'électorat de gauche. Je crois que le débat entre les deux qui aura lieu vendredi va être un débat très important, qui sera très suivi, et qu'on va sortir du concours de la bonne idée pour entrer dans le cœur du sujet, c'est-à-dire qui e a la stature d'une dirigeant politique, qui a une vision pour la France et qui est capable d'avoir une vision pour notre pays. »

    Avant même le débat qui opposera Manuel Valls et Benoit Hamon mercredi soir, Malek Boutih n'hésite pas à attaquer l'outsider de la primaire de la gauche:

    « Quand vous voyez Benoit Hamon faire des commentaires au soir du premier tour, il ne parle jamais de l'élection présidentielle. En fait, il est dans un coup tactique par rapport à la gauche, c'est-à-dire qu'il donne rendez-vous dans dix ans. Cela veut dire qu'il a peu de chance, même s'il l'emporte d'être candidat à la présidence de la République jusqu'au bout. Autrement dit, au-delà du choix du candidat, il y a un choix de survie pour le parti socialiste qui est en jeu. »

    Pour le camps Valls, la survie du parti socialiste dépend de la victoire de l'ancien Premier ministre:

    « Pour Manuel Valls, c'est la primaire qui est le plus difficile, mais s'il emportait la primaire, il serait un excellent candidat pour la gauche. Je pense qu'il pourrait, à défaut de l'emporter parceque ça c'est difficile, il faut être honnête, mais il pourrait qualifier la gauche au second tour. Si Benoit Hamon devait remporter la primaire, j'ai bien peur au bout du compte que le PS n'ait pas du de candidat à l'élection présidentielle. »

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Primaire de la gauche en France (31)

    Lire aussi:

    Hamon et Valls au second tour de la primaire à gauche
    Les internautes sur la primaire de gauche: plutôt donner 1 EUR aux SDF qu’aller voter!
    Primaire à gauche: des candidats pour une France plus forte face à Trump et Poutine
    Tags:
    primaire, gauche, élection présidentielle, primaire de la gauche en France (2017), Parti socialiste français (PS), Malek Boutih, Benoît Hamon, Manuel Valls, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik