Ecoutez Radio Sputnik
    François Fillon

    #StopChasseàLHomme: derrière ce soutien à Fillon, des bots-partisans ou des bots-rivaux?

    © AFP 2019 Tobias Scwarz
    France
    URL courte
    5368
    S'abonner

    Sur fond de campagne contre François Fillon, un autre mouvement a pris de l'ampleur sur Internet. Le hashtag #StopChasseàLHomme a été vite repris par plusieurs groupes de soutien au candidat, mais aussi par des robots. Or, l'entourage de M. Fillon est-il si simple d'esprit ou imprévoyant? Et qui pourrait donc être derrière ce plan sophistiqué?

    Récemment, toutes les piques semblent viser le vainqueur de la primaire de la droite François Fillon. Mais bien qu'il soit au cœur d'un scandale suite aux révélations du Canard enchaîné, il ne veut pas céder. Mercredi, François Fillon a réaffirmé qu'il serait candidat à la présidentielle. Le jour même, une vaste campagne #StopChasseàLHomme a été lancée sur Twitter.

    Le hashtag a gagné en popularité en un clin d'œil, mais a été utilisé non seulement par des partisans réels de Fillon, mais aussi, s'avère-t-il, par des personnes fictives. Nombreux sont ces prétendus « êtres humains » qui partagent des messages identiques avec la même ponctuation et les mêmes fautes d'orthographe : les comptes de ces « internautes », qui sont bizarrement vierges et ne contiennent qu'entre cinq et 40 tweets en moyenne, n'ont pas de photos ni de followers. Leurs posts, sans surprise, n'évoquent que la personnalité de Fillon. De plus, la date de création de certains de ces comptes est « février 2017 », ce qui suggère qu'ils n'ont pas été créés sans but particulier.

    Tandis que les médias français évoquent à l'unisson une campagne malchanceuse de l'équipe de Fillon dont la stratégie « se retourne contre lui » ou encore « fait pschitt », la question se pose : est-ce que l'entourage de l'ex-premier ministre n'a rien pu trouver de mieux que de se procurer une armée de bots (ou robots) pour promouvoir sa candidature ? M. Fillon jouit pourtant d'un grand soutien au sein de la population. Du coup, ce « bal des bots », qui se sont laissés être détectes dans l'espace en quelques heures seulement, met en évidence le caractère peu ordinaire, fictif ou provocateur, de cette démarche.

    Étant en tête des sondages, le favori de la course électorale risque bien évidemment de susciter la haine de ses rivaux — et pourquoi pas sous la forme d'une campagne afin de le discréditer ? Après les révélations de ces derniers temps, cette perspective semble d'autant plus réelle.

    Les chiffres ont d'ailleurs commencé à basculer, montrant la chute en popularité de François Fillon et la hausse du candidat de la gauche Benoît Hamon.

    #StopChasseàLHomme étant dans le top sur Twitter, d'autres tags ont également pris de l'ampleur chez les internautes : #BotLikeFillon (dénonçant les comptes de bots) et #JeNeSuisPasLesEnfantsDeFillon (faisant allusion à plusieurs milliers d'euros gagnés par les enfants de François Fillon qui assistaient leur père lorsqu'il était sénateur).

    Les internautes ont d'ailleurs beaucoup rigolé avec ce hashtag où l'on trouve actuellement un mélange de tweets de soutien et de piques à l'encontre de Fillon.

    L'affaire des emplois fictifs concernant Penelope Fillon n'a pas non plus été passée sous silence :

    Le couple Fillon s'est retrouvé au cœur d'un scandale depuis les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de son épouse Penelope Fillon. M. Fillon a rejeté toutes les accusations, estimant qu'il s'agissait d'« un coup d'État institutionnel » contre sa candidature à la présidentielle, venu présumément de la gauche.

    Selon le dernier sondage du Figaro Magazine, le vainqueur de la primaire à gauche Benoît Hamon engrange 14 points en février (dans le baromètre Kantar Sofres-OnePoint), et le candidat de la droite François Fillon chute en perdant quatre points.

    Visiblement, cette campagne agressive contre Fillon — d'abord dans les médias, puis sur Twitter — poursuit un but unique et semble y parvenir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Fillon dénonce «un coup d'Etat institutionnel» venu de «la gauche»
    Fillon se croit victime d'un «coup politique»
    Scandale Fillon: l’arbre qui cache la forêt?
    Tags:
    campagne de haine, campagne, campagne médiatique, robot, réseaux sociaux, Twitter, Inc, François Fillon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik