Ecoutez Radio Sputnik
    Paris

    Soldat français agressé à Paris: «attaque à caractère terroriste» selon Cazeneuve

    © Sputnik . Xénia Kozlitina
    France
    URL courte
    Attaque de militaires au Louvre (8)
    91273
    S'abonner

    En criant «Allah Akbar», un homme a agressé au couteau un soldat de l’opération Sentinelle devant le Carrousel du Louvre, à Paris. Dans la riposte du militaire, l'agresseur a été grièvement blessé. Le préfet de Paris Michel Cadot évoque une «tentative terroriste». Bernard Cazeneuve parle également d'une «attaque à caractère terroriste».

    Ce matin aux alentours de 10 heures, un homme a agressé au couteau un militaire de l’opération Sentinelle devant le Carrousel du Louvre à Paris, dans le 1er arrondissement de la capitale.

    Lors de la riposte du soldat, l'agresseur a été grièvement blessé mais est resté conscient, selon une source policière. Le militaire français est  légèrement blessé au cuir chevelu.

    Le ministère de l'Intérieur a évoqué sur son compte Twitter un "evénement grave de sécurité publique en cours à Paris".

    Selon le préfet de police de Paris Michel Cadot, l'assaillant armé d'une machette a proféré des menaces et a crié "Allah Akbar".

    Il a également ajouté que l'individu armée portait deux sacs à dos. Ils ne contenaient pas d'explosifs.

    Michel Cadot évoque en outre une "tentative terroriste".

    "Je pense qu'il s'agit d'une attaque d'une personne qui avait une volonté d'agresser évidemment, qui était directement menaçante et qui proférait des propos laissant penser qu'elle souhaitait le faire dans un cadre terroriste", déplore le préfet.

    Il s'agit "visiblement" d'une "attaque à caractère terroriste", selon le premier ministre français Bernard Cazeneuve.

    "Un fonctionnaire qui était en charge de la sécurité a été agressé, visiblement dans le cadre d'une tentative d'attaque à caractère terroriste. Il faut être prudent, mais j'ai cette information", a annoncé M. Cazeneuve.

    Les correspondants de Sputnik sont sur les lieux pour filmer la situation.

    "Le militaire le plus proche (…) a tiré cinq balles, blessant sérieusement l'attaquant, notamment avec une balle au ventre", a expliqué Michel Cadot cité par l'AFP.

    La préfectture de police annonce que l'assaillant a été neutralisé.

     

    Le musée du Louvre est évacué. 250 personnes présentes dans le musée ont été confinées dans un espace sécurisé. Le secteur a été est bloqué par la police, de nombreux policiers portaient des gilets pare-balle.

    La situation sur les lieux a été filmée par des passants.

    La rue de Rivoli, qui longe le musée du Louvre, a été fermée à la circulation. La station de métro Palais Royal Musée du Louvre est fermée et les métros de la ligne 1 et 7 ne marquent pas l'arrêt à cette station.

    Les internautes présents sur place partagent leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux.

    Le ministère de l'Intérieur annonce sur son Twitter avoir interpellé une deuxième personne. Son implication sera déterminée par le Procureur de la République.

    Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a rappelé la mobilisation quotidienne des forces de sécurité intérieures de leurs mission de protection des Français.

    Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle. La section anti-terroriste de la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sont en charge des investigations, selon la RTL.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque de militaires au Louvre (8)

    Lire aussi:

    Un lycéen mort poignardé près de son établissement à Paris
    #StopChasseàLHomme: derrière ce soutien à Fillon, des bots-partisans ou des bots-rivaux?
    Les raisons de la hausse des viols en Ile-de-France
    Tags:
    policier, arme blanche, agression, Le Louvre, Michel Cadot, Bernard Cazeneuve, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik