France
URL courte
Démantèlement de la Jungle de Calais (20)
23165
S'abonner

Alors qu'il n'est nécessaire de demander ni autorisation ni permis de construire pour installer un dispositif temporaire, tel qu'une douche, la mairie de Calais prétend le contraire, embrasant ainsi une polémique avec le Secours catholique. Chargé de mission de l'association pour le Pas-de-Calais, Vincent de Coninck fait la lumière sur l'affaire.

Alors que plusieurs centaines de migrants sont de retour à Calais après le démantèlement de la « jungle » en octobre dernier, la mairie est en différend avec la délégation calaisienne du Secours catholique. En cause, la mise en place par l'association de deux douches préfabriquées dans la cour de son local, permettant aux migrants de se laver. Pour empêcher la livraison d'une troisième douche, la mairie de Calais n'a pas hésité à faire installer une benne devant le portail.

Camp de migrants. Grande-Synthe
© AFP 2020 PHILIPPE HUGUEN
Joint par nos confrères de Mediapart, Emmanuel Agius, adjoint à l'urbanisme, a avancé des raisons légales: « Deux conteneurs sont installés sans déclaration préalable, voire demande de permis de construire ». Rappelons par ailleurs que les pouvoirs publics refusent de rouvrir des structures d'accueil à Calais afin de « ne pas en faire un point de fixation et d'éviter la reconstitution de campements d'infortune ».

Quelle est la position du Secours catholique? Nous avons posé la question à Vincent de Coninck, chargé de mission de l'association pour le Pas-de-Calais. Dans ce contexte sanitaire innommable, le Secours catholique a décidé d'ouvrir en urgence un dispositif temporaire et léger permettant de proposer une douche aux exilés, a-t-il expliqué :

« Face à une situation d'urgence, sanitaire et humanitaire, […] face au constat de différents cas de gale, et face à l'indignité qui est faite aux personnes qui sont condamnées aujourd'hui sur le Calaisis à vivre comme des animaux traqués, le Secours catholique a décidé d'ouvrir en urgence un dispositif temporaire et léger dans ses locaux permettant de proposer une douche aux exilés que nous rencontrons et qui pour la plupart d'entre eux sont mineurs. »

Ils ont déjà pu faire entrer dans les locaux deux modulaires équipés de douches, alors que l'installation d'un troisième était prévue. Or, la municipalité en a décidé autrement, entravant l'opération en positionnant une voiture devant l'entrée puis une benne à ordures.

« Nous sommes très choqués devant la violence de la réaction et l'entrave à l'aide humanitaire qui est faite », déplore M. Coninck.

« Personne ne peut croire que les exilés arrivent à Calais parce qu'on leur propose une douche », poursuit-il. « On nous accuse de faire venir du monde à Calais mais ils viennent parce que l'Angleterre est à côté. »

Il n'y a aucune politique d'accueil construite et cohérente en France, les migrants allant par conséquent de non-accueil en non-accueil. Ce n'est pas parce qu'il y a un dispositif d'accueil qui permet aux gens d'avoir une vraie information et de renoncer à leur projet d'Angleterre, que les gens arrivent.

« Légalement, il n'y a pas à demander ni autorisation ni permis de construire pour un dispositif temporaire de cette nature et de cette taille. La mairie prétend le contraire », résume M. Coninck.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Démantèlement de la Jungle de Calais (20)

Lire aussi:

Des enfants de la Jungle de Calais réduits à la prostitution en Grande-Bretagne?
La Grande-Bretagne décide de limiter l'accueil des enfants migrants de Calais
La France fermera son poste frontalier à Calais après le Brexit
Migrants: démantelés à Calais, les camps repoussent à Paris
«Beau visage de la France» à Calais: les internautes répondent à Valls
Tags:
mairie, douche, migrants, réfugiés, Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook