France
URL courte
18518
S'abonner

Un assistant parlementaire français fait l’objet d’une enquête pour apologie du terrorisme depuis fin janvier. Selon des médias, il aurait publié des images d’égorgement et des appels au djihad sur Facebook.

Le parquet de Paris a ouvert le 25 janvier dernier une enquête préliminaire visant un jeune attaché parlementaire d'un sénateur socialiste qui aurait posté des appels au djihad sur sa page Facebook, annoncent les médias.

​Selon le Canard enchaîné, qui a révélé l'affaire ce mercredi, la page Facebook du jeune homme contenait des appels au djihad et des images d'égorgement. Une militante du dialogue interreligieux alertée par les messages de cet homme faisant l'apologie du terrorisme en aurait informé le parlementaire qui emploie l'attaché. La page Facebook aurait été un temps retirée, avant de réapparaître en langue arabe. La militante a alors alerté les autorités policières.

D'après l'agence AFP, le sénateur socialiste a confirmé l'enquête visant son attaché parlementaire, sans plus de précision.

Le magazine VSD affirme, se référant à certaines sources, qu'il s'agirait de Yacine Chaouat, attaché parlementaire du sénateur Roger Madec. M. Chaouat a des antécédents judiciaires.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La France face au terrorisme : quel est l'ennemi ?
Un homme, qui avait tenté d'aller faire le djihad en Syrie, mis en examen en France
On vous raconte comment la France et l'Arabie saoudite ont lutté contre le terrorisme
La France, maillon faible face au terrorisme?
Tags:
apologie, enquête, Internet, islamisme, terrorisme, djihadisme, Facebook, Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), Parquet de Paris, Roger Madec, Yacine Chaouat, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook