France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
54828
S'abonner

L’ex-premier ministre français François Fillon battrait la dirigeante du Front national Marine Le Pen au second tour de la présidentielle française en mai, s’il y accédait, selon un sondage d’OpinionWay.

Si le second tour de la prochaine présidentielle en France opposait le candidat de la droite et du centre François Fillon à la dirigeante du Front national (FN) Marine Le Pen, il se terminerait pas la victoire de François Fillon, 62 % contre 38 %, ressort-il d'un sondage publié par la société OpinionWay.

Les positions des trois candidats de tête de la course électorale restent stables, d'après le sondage.

Au premier tour, 26 % des personnes sont prêtes à voter pour Marine Le Pen, 25 % pour Emmanuel Macron, candidat du mouvement En marche ! et ex-ministre de l'Économie, et 21 % pour l'ex-premier ministre François Fillon. Le candidat socialiste Benoît Hamon recueille 15 % des intentions de vote et le représentant de la gauche Jean-Luc Mélenchon 10 %.

Si le second tour oppose Marine Le Pen à Emmanuel Macron, la présidente du FN serait battue 36 % contre 64 %.

OpinionWay a réalisé son sondage entre le 6 et le 8 mars, auprès d'un panel représentatif de 1 500 électeurs.

Une autre étude d'opinion, présentée par Ipsos, donne la victoire au premier tour à Marine Le Pen (27 %), devant Emmanuel Macron (23 %) et François Fillon (19,5 %). Mais le sondage présage une défaite au second tour pour la dirigeante du FN, qu'elle soit opposée à Macron (38 % contre 62 %) ou à Fillon (45 % contre 55 %).

Les Français se rendront aux urnes le 23 avril et le 7 mai pour élire leur Président.

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Macron devant Le Pen pour la première fois au 1er tour
Macron talonne Le Pen dans les sondages
Affaires dans les médias, Macron qui rit, Fillon qui pleure?
Fillon de nouveau dans le collimateur du Canard enchaîné
Tags:
sondage, intentions de vote, Présidentielle française 2012, Opinionway, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook