Ecoutez Radio Sputnik
    Valls et Hamon

    Pour Hamon, Valls a «trahi» les électeurs de la primaire

    © AFP 2019 Eric Feferberg
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (205)
    39311
    S'abonner

    Manuel Valls a refusé d'apporter son parrainage à Benoît Hamon pour l'élection présidentielle, ce qui a bien surpris le candidat de la gauche, qui a estimé que les électeurs de la primaire devaient se sentir «trahis».

    L'ex-premier ministre français Manuel Valls a confié à Paris Match qu'il ne « pouvait pas » apporter son parrainage à Benoît Hamon, qui l'avait battu le 29 janvier dernier lors de la primaire du Parti socialiste. Dans le même temps, M. Valls ne s'est pas engagé en faveur d'Emmanuel Macron : « Je ne parrainerai personne et je n'ai aucune leçon de responsabilité ou de loyauté à recevoir », a-t-il lancé.

    La priorité pour M. Valls consiste à empêcher l'élection de Marine Le Pen à la magistrature suprême : « Si le FN est très haut le soir du premier tour, alors ça peut vraiment mal finir ». Selon lui, en cas de second tour opposant Marine Le Pen à François Fillon, il n'est pas certain que ce dernier l'emporte, l'« affaire Fillon » ayant laissé des « traces profondes » chez les Français. Il faut donc mettre tout en œuvre pour éviter un second tour Fillon-Le Pen, avertit M. Valls.

    Le candidat socialiste s'est déclaré « surpris » par la décision de Manuel Valls de ne pas lui apporter son parrainage, estimant que les électeurs de la primaire de la gauche devaient se sentir « trahis ». Il a tenu à rappeler qu'Alain Juppé avait soutenu et parrainé François Fillon après sa défaite de la primaire de la droite, en dépit du « gouffre qui les séparait ».

    Bien que Benoît Hamon dispose actuellement déjà de plus de 1 700 parrainages, ce qui est largement suffisant pour se présenter à la présidentielle, la décision de l'ex-chef du gouvernement met en relief son incapacité de rassembler les socialistes autour de sa candidature. Selon le dernier baromètre Ifop-Fiducial, M. Hamon recueillerait 14 % des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, bien derrière Marine Le Pen (26,5 %), Emmanuel Macron (25 %) et François Fillon (19 %).

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (205)

    Lire aussi:

    Non, Taubira ne sera pas porte-parole de Hamon
    Hamon ou Macron, Le Monde a-t-il fait son choix?
    Benoît Hamon, leader secret de la gauche française?
    Tags:
    gauche, soutien, parrainage, élection présidentielle, Présidentielle française 2017, Parti socialiste français (PS), Benoît Hamon, Manuel Valls, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik