France
URL courte
1691
S'abonner

L’adolescent qui a blessé plusieurs personnes dans un lycée de Grasse était fasciné par la fusillade de Columbine, au cours de laquelle 13 personnes, dont un enseignant, avaient trouvé la mort en 1999, dans l’État américain de Colorado.

Un adolescent de 16 ans a ouvert le feu jeudi dans son lycée de Grasse, infligeant des blessures mineures à 14 personnes dont le proviseur, avant d'être interpellé sans opposer de résistance. Il semble avoir été inspiré par la fusillade de masse perpétrée en 1999 à Columbine, aux États-Unis, annonce le journal Le Monde.

En guise de preuves, le journal cite la page YouTube du tireur, dont le bandeau représente une image issue des caméras de vidéosurveillance du lycée américain, ainsi que la photographie illustrant son compte Twitter, tirée des archives de la police de Columbine.

En outre, son unique liste publiée sur YouTube contient deux films consacrés à la fusillade, dont la chanson «The Anatomy of a School Shooting», du rappeur Ill Bill, qui raconte la fusillade de Columbine du point de vue de ses deux auteurs, Eric Harris et Dylan Klebold, respectivement 18 et 17 ans, qui se sont suicidés après l'attaque.

Sur YouTube, le jeune homme suivait aussi plusieurs chaînes évoquant le massacre de Columbine, dont le projet Cleaning Columbine, qui vise à restaurer toutes les images d'époque sur les deux auteurs de l'attaque et son déroulement.

Le jeune homme était également abonné à plusieurs comptes YouTube diffusant des conseils pour fabriquer ses propres armes, ainsi qu'à des chaînes consacrées aux tueurs en série. Il fréquentait en outre des sites spécialisés dans les films d'horreur, indique le journal.

Le jeune homme, élève du lycée Alexis de Tocqueville à Grasse, est entré dans l'établissement aux alentours de 12h30, armé d'un fusil à pompe. Il a ouvert le feu sur trois élèves et le proviseur, qui s'est interposé pour faire cesser la fusillade.

Au total, la fusillade a fait 14 blessés légers, a précisé dans un nouveau bilan publié dans la soirée la secrétaire d'État à l'Aide aux victimes Juliette Méadel: 4 directement blessées par des plombs qu'il a tirés, dont le chef d'établissement, et 10 autres indirectement. Ces dernières ont été choquées, ou blessées dans des bousculades ou en tentant de s'échapper, avaient auparavant détaillé la préfecture des Alpes-Maritimes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
massacre, fusillade, Grasse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook