France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
817110
S'abonner

La personnalité du candidat à l’élection présidentielle Emmanuel Macron crée une scission parmi les Français, les électeurs semblant perplexes, révèle un sondage récent. Un peu plus d’un sondé sur deux le juge même «inquiétant».

Un sondage de l'Institut français d'opinion publique (Ifop) réalisé les 16 et 17 mars derniers à la demande du Journal du dimanche (JDD) montre que le candidat du mouvement En Marche! Emmanuel Macron divise les électeurs français, semblant aussi susciter leur perplexité.

Les Français se partagent en deux camps presque égaux sur la personnalité de ce candidat, qu'il s'agisse de son aptitude à gouverner le pays, à garantir la sécurité des Français, à réformer la France,  mais aussi en ce qui concerne son honnêteté.

Une courte majorité des sondés (52 %) contestent à Emmanuel Macron sa stature de présidentiable. Par ailleurs, 59 % des électeurs ne trouvent pas ce candidat « proche de leurs préoccupations » et 52 % des sondés jugent même Emmanuel Macron « inquiétant ».

« Ce qui frappe, c'est l'homogénéité des perceptions. En 2007, deux tiers des Français voyaient en Nicolas Sarkozy l'homme du changement — en 2012, François Hollande était perçu comme honnête et attentif aux problèmes des Français. Macron, lui, n'a pas de trait saillant », signale le directeur général adjoint de l'Ifop Frédéric Dabi, cité par le JDD.

Le sondage dévoile que le candidat est crédité de meilleures opinions chez les seniors que chez les jeunes, en province plus que dans la capitale, chez les fonctionnaires plus que chez les salariés.

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Déclaration de patrimoine: Macron dans le collimateur d’Anticor
Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur une soirée de Macron à Las Vegas
Le patrimoine non-déclaré de Macron ne sera pas dévoilé en raison… de la transparence
Une soirée de Macron à Las Vegas éveille des soupçons de favoritisme
Tags:
opinion publique, élection présidentielle, sondage, Présidentielle française 2017, Ifop, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook