Ecoutez Radio Sputnik
    A Paris, 11 manifestants contre les «violences policières» interpellés

    A Paris, 11 manifestants contre les «violences policières» interpellés

    © REUTERS/ Gonzalo Fuentes
    France
    URL courte
    1556992

    Alors que plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Paris contre les «violences policières», 11 manifestants ont été interpellées, a indiqué dans la soirée la préfecture de police de Paris.

    La manifestation, qui aurait réuni 7 000 à 7 500 personnes selon la préfecture de police, a été émaillée d'échauffourées entre certains participants et les forces de l'ordre, ont constaté des journalistes de l'AFP en faisant référence à la préfecture de police parisienne. Parmi ces manifestants, 11 personnes ont été interpellées notamment pour port d'arme, agression et jets de projectiles sur les forces de l'ordre

    Ce dimanche 19 mars, dans la capitale française, s'est tenue la 2e édition de la marche contre les violences policières baptisée « Pour la justice et la dignité ».

    Des personnes massées derrière une banderole « Justice et dignité, stop à l'impunité policière » ont manifesté à Paris contre les « violences policières » à l'appel de plusieurs organisations, quelques semaines après l'« affaire Théo » qui avait entraîné des violences urbaines en banlieue parisienne.

    Organisée par la Ligue des droits de l'homme (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), la Confédération générale du travail (CGT) et la Fédération syndicale unitaire (FSU), la manifestation avait été initialement lancée par de nombreuses familles de victimes de violences policières.

    Les manifestants tendaient des portraits dessinés de 13 personnes, présentées comme victimes de la violence policière. Tout au long de la marche, la foule a scandé des slogans tels que :      « Police partout, justice nulle part » ou « Urgence, urgence, la police assassine en toute impunité ».

    La marche, présentée comme non-violente, a ensuite dégénéré. Une voiture a été incendiée, des manifestants ont lancé des cocktails Molotov.

    Les rassemblements se sont multipliés ces derniers temps en région parisienne pour soutenir Théo. Hospitalisé, Théo, un jeune Noir de 22 ans, a raconté avoir été victime le 2 février d'un viol par des policiers au cours d'une interpellation à Aulnay-sous-Bois.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un rassemblement violent en soutien à Théo dégénère en clash avec la police
    Affaire Théo: vandalisme et heurts avec la police (Vidéo)
    Une nouvelle manifestation pour Théo sous haute tension à Bobigny (photos, vidéos)
    Tags:
    interpellation, manifestation, violences, police, agression, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik