France
URL courte
65435
S'abonner

Deux jours après la mort d’un Chinois tué par la police à Paris, Pékin a officiellement protesté auprès des autorités françaises.

Après la mort d'un Chinois tué par la police à Paris, suivie de heurts devant le commissariat du 19e arrondissement, Pékin a demandé à Paris «d' assurer la sécurité et de veiller au respect des droits» de ses ressortissants.

Lors d'un point de presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que Pékin avait officiellement protesté auprès des autorités françaises et « exigé » que Paris fasse « toute la lumière sur cette affaire ».

« Nous avons rapidement lancé des protestations officielles auprès des autorités françaises et exigé qu'elles fassent toute la lumière sur l'incident, qu'elles prennent des mesures efficaces afin d'assurer la sécurité, de veiller aux respect des droits et des intérêts légitimes des citoyens chinois, et qu'elles traitent la réaction des Chinois vivant en France à cet incident d'une manière raisonnable », a souligné Mme Hua.

« Les autorités compétentes du ministère chinois des Affaires étrangères ont également rencontré aujourd'hui les responsables de l'ambassade de France en Chine afin de leur faire part de nos protestations officielles », a-t-elle précisé.

« Nous espérons que nos compatriotes vivant en France sauront faire part de leurs plaintes d'une manière raisonnable et légale », a part ailleurs souligné la porte-parole chinoise, cité par l'AFP.

D'après le journal Le Parisien, un homme d'une cinquantaine d'années, d'origine asiatique, a blessé dimanche un policier au niveau des côtes une première fois, avant de tenter de lui donner un deuxième coup de ciseau. L'un des collègues du policier a alors ouvert le feu pour le protéger, blessant mortellement l'agresseur, selon la police. 

Ce meurtre a déclenché de virulentes réactions sur les réseaux sociaux.

« J'espère que l'État se chargera d'enquêter soigneusement sur cet incident et défendra les droits et les intérêts de ses citoyens à l'étranger », a écrit un des internautes sur Weibo.

« Pourquoi n'était-il pas possible de le frapper aux jambes? Si l'assaillant est armé de ciseaux, pourquoi faut-il tirer? Le temps est venu de défendre les droits de l'homme », s'est indigné un autre.

« L'autodéfense ce n'est pas normal? Et si c'était un policier déguisé qui faisait irruption dans ton appartement? Et tu ignores qui c'est en réalité, comment ne pas se défendre? Un policier peut sortir un pistolet et tirer sur n'importe qui, c'est ça? Vous croyez que c'est facile d'offenser les Chinois? », a écrit un autre internaute.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
police, Chine, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook