France
URL courte
28273
S'abonner

Mardi, le mécontentement de la communauté chinoise à Paris ne s’est pas apaisé: des manifestants se sont de nouveau rassemblés devant le commissariat du 19e arrondissement, en mémoire de Shaoyo Liu, tué par un policier à son domicile au cours d’une intervention. Une correspondante de Sputnik s'est rendue sur place.

🔴 #EnDirect Communauté chinoise indignée devant le commissariat du 19e arrondissement En savoir plus: http://sptnkne.ws/dVFb #ShaoyoLiu

Опубликовано Sputnik France 28 марта 2017 г.

Des membres de la communauté asiatique se sont de nouveau rassemblés mardi, vers 20 heures, devant le commissariat du XIXe arrondissement de Paris, en mémoire du Chinois Shaoyo Liu, tué dimanche par un policier à son domicile au cours d'une intervention.

Selon les estimations de la correspondante de Sputnik, la manifestation a réuni plusieurs centaines de personnes. 

Manifestation de Chinois à Paris
© Sputnik . Xénia Kozlitina
Manifestation de Chinois à Paris

Les policiers sont présents en nombre.

Les manifestants ont d'abord scandé des slogans en chinois, puis en français. Ils crient notamment: « Urgence ! La police assassine ! ». Plusieurs personnes ont jeté des œufs et des bouteilles d'eau contre les policiers, mais ces derniers n'ont pas réagi.

Lundi soir, environ 150 membres de la communauté asiatique s'étaient rassemblés devant le commissariat du XIXe arrondissement pour protester contre la mort de Shaoyo Liu lors d'une intervention policière. 

Le rassemblement de lundi a dégénéré en heurts violents avec la police. Un véhicule de police a été endommagé par un engin incendiaire, ainsi que trois automobiles appartenant à des particuliers. 

La police avait interpellé 35 personnes lundi soir, a-t-on appris mardi auprès de la préfecture de police de Paris (PP).

Dimanche soir, lors d'une intervention pour un « différend familial » dans un logement du quartier Curial dans le 19e arrondissement, « dès l'ouverture de la porte », un homme s'est précipité pour agresser l'un des policiers, le blessant à l'arme blanche. L'un de ses collègues a alors ouvert le feu, pour le protéger, blessant mortellement l'agresseur, selon la police.

De son côté, la famille de la victime conteste totalement la version policière des faits: « Il n'a blessé personne. Il n'y a eu aucun différend familial. Shaoyo était en train de tailler des poissons avec des ciseaux. Les policiers, eux, ont ouvert de force la porte de l'appartement, ce qui l'a propulsé vers l'arrière ». Le père de famille n'a « porté aucun coup » et « ne s'est pas précipité » sur les policiers qui auraient « tiré sans sommation », selon son avocat.

Les mobilisations de la communauté asiatique sont rares en France. Avant les manifestations de l'été dernier organisées suite à la mort de Zhang Chaolin, un commerçant agressé à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les rassemblements précédents remontaient à 2010.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Chinois tué à Paris: 35 interpellations suite à une manifestation
Chinois tué par la police: Pékin demande à Paris de protéger ses ressortissants
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
police, protestations, manifestation, France, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook