France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
1041773
S'abonner

Contrairement à la plupart des sondages, qui utilisent les méthodes d’analyse traditionnelles, Emmanuel Macron et François Fillon seraient en tête des intentions de vote des électeurs. Cela ressort d’une étude de Brand Analytics, qui analyse des millions de messages sur Internet en temps réel.

Le second tour de la présidentielle française se jouerait entre le dirigeant d'En Marche ! Emmanuel Macron et le candidat du parti Les Républicains François Fillon, contrairement à ce qu'annoncent la plupart des sondages, a annoncé mardi le centre d'analyse Brand Analytics (BA), qui réagit très vite à l'évolution de l'opinion publique en analysant des millions de messages sur les réseaux sociaux.

D'après une nouvelle étude de Brand Analytics, Emmanuel Macron recueille actuellement 24,6 % des intentions de vote, devant François Fillon (23,9 %). Or les sondages utilisant les méthodes traditionnelles donnent la victoire au premier tour à la dirigeante du Front national Marine Le Pen qui devrait affronter Emmanuel Macron au second tour.

Selon Brand Analytics, Marine Le Pen n'arrive qu'en troisième position avec 19,4 %.

Viennent ensuite le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (12,7 %), le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon (12,6 %) et le candidat de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignant (2,3 %).

Il y a quelques jours, François Fillon était donné favori, d'après une étude de BA. D'ailleurs, Brand Analytics a noté à l'époque qu'il serait prématuré d'affirmer que le candidat de la droite était certain de l'emporter.

« Fin mars, Fillon devançait ses concurrents de quelques dixièmes de point. Il ne s'agit pas d'un avantage stable de 2, 3 ou 4 % que nous avions enregistré pendant des mois pour le Brexit ou la victoire de Donald Trump. Au début de la "saison des scandales" il y a quelques semaines, M. Fillon a reculé par rapport à ses concurrents principaux. À trois semaines de l'élection, les scandales autour des candidats influent toujours sur les indécis. Notre conclusion est donc — non, nous ne croyons pas que Fillon est certain de remporter [la présidentielle, ndlr], son avantage est minime et il reste encore beaucoup de temps », a déclaré à Sputnik Svetlana Krylova, directrice du centre d'analyse Brand Analytics.

Les études précédentes de Brand Analytics avaient déjà prédit les résultats des présidentielles en France et aux États-Unis en 2012, au Venezuela après la mort de Hugo Chavez en 2013, la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine en 2016 et le Brexit.

La société Brand Analytics est un leader en termes de monitorage des réseaux sociaux, selon le classement AdIndex 2016. Elle ne réalise pas ses propres sondages, mais recueille les données sur les compagnies, produits, données, personnes ou événements sur les réseaux sociaux et dans les médias, définit la tonalité des messages et détermine les tendances. 

« Nous ne faisons qu'"écouter" les propos des gens sur les réseaux sociaux. On ne nous ment pas, nous n'obligeons personne à répondre à des questions inconfortables et à donner des réponses qui influeront sur leur vie sociale », a precisé à Sputnik sa directrice Svetlana Krylova.

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Présidentielle 2017: Fillon donné favori selon une étude des réseaux sociaux
À un mois de la présidentielle, la Russie devient «dangereuse» aux yeux de Fillon
Présidentielle: Marine Le Pen aurait-elle plus de chances qu’on ne le croit?
Tags:
sondages, intentions de vote, étude, Internet, Présidentielle française 2017, Brand Analytics, Svetlana Krylova, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook