France
URL courte
302220
S'abonner

François Fillon figure en première position dans la course électorale, alors que Marine Le Pen recule en quatrième place, d'après une récente étude de Brand Analytics basée sur l'analyse des réseaux sociaux.

À dix jours du premier tour de la présidentielle, le candidat Les Républicains cumule 24 % des intentions de vote, suivi par l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron avec 23,1 %. En troisième place se trouve le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, crédité quant à lui de 19,8 % des intentions, révèle une étude de la société de monitorage des réseaux sociaux Brand Analytics.

Marine Le Pen, jusqu'à présent considérée comme la favorite du premier tour de la présidentielle, ne recueille pour sa part que 16,6 % des intentions, constate l'étude. Viennent ensuite, avec un écart de près d'une dizaine de points, Benoît Hamon du Parti socialiste (7,4 %) et Nicolas Dupont-Aignan pour Debout la France (1,4 %).

Selon la directrice de la société Brand Analytics Svetlana Krylova, ces revirements s'expliquent notamment par les récentes déclarations de Marine Le Pen concernant la responsabilité des Français dans la rafle du Vél d'Hiv, qui ont suscité un vif émoi au sein de la société, ainsi que par les grands rassemblements en faveur de François Fillon et de Jean-Luc Mélenchon.

« Dans le même temps, la cote de popularité de M. Mélenchon a été propulsée par son live sur Facebook qui avait "accroché" les jeunes entre 18 et 24 ans, qui n'apportaient pas jusqu'à présent de soutien actif à ce candidat », indique Mme Krylova.

La société Brand Analytics est un leader en termes de monitorage des réseaux sociaux, selon le classement AdIndex 2016. Elle recueille les données sur les compagnies, produits, données, personnes ou événements sur les réseaux sociaux et dans les médias, définit la tonalité des messages et détermine les tendances.

« Nous ne faisons qu'"écouter" les propos des gens sur les réseaux sociaux. On ne nous ment pas, nous n'obligeons personne à répondre à des questions inconfortables et à donner des réponses qui influeront sur leur vie sociale », a expliqué à Sputnik Svetlana Krylova, directrice du centre d'analyse Brand Analytics soulignant que la compagnie ne réalisait pas ses propres sondages.

Lire aussi:

Fillon et Mélenchon aux trousses de Macron et Le Pen
Mélenchon grille la priorité à Fillon
François Fillon s'engage à prévenir une nouvelle course aux armements
Fillon prêt à tout pour lever les sanctions antirusses
Tags:
étude, réseaux sociaux, Présidentielle française 2017, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook