France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
1681
S'abonner

Le ministère français de l’Intérieur a confirmé son intention de renforcer le dispositif chargé d’assurer la sécurité suite à l’arrestation de deux hommes soupçonnés de vouloir commettre un attentat pendant la présidentielle, et aux informations selon lesquelles François Fillon serait dans le viseur des terroristes.

Les autorités françaises envisagent de déployer plus de 50 000 militaires, policiers et gendarmes lors des deux tours de la présidentielle le 23 avril et le 7 mai prochains, a déclaré mardi à Paris le ministre français de l'Intérieur Matthias Fekl.

« Plus de 50 000 policiers, gendarmes et militaires seront déployés lors de chaque tour de l'élection présidentielle sur l'ensemble du territoire […] pour permettre à ce grand rendez-vous démocratique de se dérouler de la meilleure manière qui soit avec un risque terroriste qui reste plus élevé que jamais », a indiqué M. Fekl lors d'un point presse.

François Fillon
© REUTERS / Gonzalo Fuentes
Il a fait cette déclaration suite à l'arrestation à Marseille, à seulement cinq jours du premier tour de la présidentielle, de deux hommes « radicalisés » de nationalité française qui auraient préparé une attaque terroriste.

Les deux terroristes présumés, Clément B., 23 ans, et Mahiedine M., 29 ans, ont été arrêtés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre d'une enquête ouverte à Paris le 12 avril pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste.

La DGSI a récemment averti que les candidats à la présidentielle française et leurs QG de campagne risquaient d'être attaqués par des extrémistes. Les officiers de sécurité de François Fillon ont notamment été avertis de « risques avérés » sur le candidat de la droite.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

La DGSI sonne l’alarme: une menace pèse sur les principaux candidats à la présidentielle
Fekl: aucune menace ne sera écartée pendant la présidentielle
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Tags:
gendarmes, militaires, sécurité, police, Présidentielle française 2017, Matthias Fekl, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik