France
URL courte
Second tour de la présidentielle française (2017) (86)
541048
S'abonner

10 jours avant le deuxième tour de l’élection présidentielle française, la candidate du Front national Marine Le Pen obtient 40% d’opinions favorables, alors que son adversaire, le candidat d’En Marche! Emmanuel Macron – en recueille 60%, selon un sondage d’OpinionWay.

Diffusés ce vendredi 28 avril, les chiffres du suivi quotidien des intentions de vote au second tour de l'élection présidentielle française, réalisé par OpinionWay, montrent une baisse légère de la cote de popularité de la candidate du Front national Marine Le Pen, passant de 41 % à 40 %, alors que son rival, candidat d'En Marche ! Emmanuel Macron, gagne un point (60 %).

Auparavant, un sondage d'Odoxa réalisé pour France Inter, l'Express et la presse régionale a révélé que Marine Le Pen a gagné en popularité, alors qu'Emmanuel Macron, restant en tête, a perdu quatre points.

Marine Le Pen bénéficiait de 33 % d'opinions favorables, soit une augmentation de quatre points.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont obtenu les meilleurs résultats dans le premier tour de l'élection présidentielle française tenue le 23 avril dernier. Ainsi, ces deux candidats prendront part au deuxième tour de l'élection qui aura lieu le 7 mai prochain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Second tour de la présidentielle française (2017) (86)

Lire aussi:

Le Pen gagne en popularité, Macron perd, selon un sondage
Marine Le Pen accuse François Fillon d'avoir trahi ses électeurs
Marine Le Pen donne le coup d’envoi d’une nouvelle campagne
Marine Le Pen dénonce «un état d'urgence de pacotille»
Tags:
élection présidentielle, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook