France
URL courte
Second tour de la présidentielle française (2017) (86)
1272431
S'abonner

Jean-Luc Mélenchon estime que Le Pen sera écartée à l'issue du second tour. Ensuite, lors des législatives prévues en juin, la France se débarrassera de la politique d'Emmanuel Macron qui, selon lui ne sera pas «capable de diriger». En outre, le candidat de La France insoumise se fixe comme objectif de remporter une majorité parlementaire.

Les deux finalistes du premier tour de la présidentielle ne représentent que 45 % des électeurs français, a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de TF1.

Le candidat de La France insoumise a encore une fois refusé de préciser s'il voterait blanc ou pour Emmanuel Macron dimanche prochain, tout en soulignant que sa voix n'ira pour sûr pas au Front national.

« Il n'y a pas d'ambiguïté dans ma position. Je combats le FN, je suis contre le FN. […] Je ne vous dirai pas si je vais voter blanc ou si je vais voter pour Emmanuel Macron, c'est quelque chose de personnel », a-t-il déclaré.

Et d'ajouter que tout se jouera aux élections législatives.

« Au deuxième tour, la France va se débarrasser de Mme Le Pen, et dans un mois, on se débarrassera de la politique de Monsieur Macron, car cet homme n'est pas capable de diriger le pays », a déclaré Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé quatrième au premier tour de la présidentielle.

Or, riche du soutien de sept millions d'électeurs, Jean-Luc Mélenchon mise maintenant sur une majorité parlementaire.

« Le vrai déterminant du pays, ce sont les élections législatives, et je vais mener la manœuvre pour obtenir une majorité parlementaire », a-t-il encore déclaré.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Second tour de la présidentielle française (2017) (86)

Lire aussi:

Jean-Marie Le Pen éborgne Macron: «L’avantage, c’est qu’il n’a encore rien fait»
Le Pen explique la véritable raison de la «fébrilité» de Macron
Ni Le Pen, ni Macron n’a une «stature de président», selon un sondage
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
élections législatives, Front national (FN), En Marche (mouvement politique français), La France insoumise (LFI), Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik