Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Le Pen ne gagne pas cette élection, mais le succès est au rendez-vous

    © REUTERS / Stephane Mahe
    France
    URL courte
    Second tour de la présidentielle française (2017) (86)
    783010

    Certes, Marine Le Pen a été battue au second tour de la présidentielle, mais la percée qu'elle a réalisée depuis le scrutin de 2012 et le fait qu'elle a réussi à rassembler des voix au-delà de son camp au second tour est vu comme une réussite par le Front national. Les frontistes attendent une percée similaire lors des législatives de juin.

    Emmanuel Macron a remporté dimanche le second tour de la présidentielle avec 66,1 % des suffrages exprimés face à Marine Le Pen (33,9 %). Néanmoins, avec 10,6 millions d'électeurs, le Front national (FN) a réalisé son meilleur score électoral, en comparaison à 6,4 millions de voix en 2012. Pour Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, cette défaite a malgré tout un certain parfum de succès, d'autant plus que la candidate du parti frontiste n'a pas été la favorite des médias français.

    « Un sentiment du devoir accompli, d'une campagne longue et ardente, le sentiment d'un succès, c'est à dire 11 millions de voix pour Marine Le Pen. Alors elle ne gagne pas ces élections, il y a toujours un gagnant et un vaincu, mais le succès est au rendez-vous. […] Il est d'autant plus au rendez-vous que la quasi-totalité, 99,99 %, du paysage médiatique français a été entièrement en faveur d'Emmanuel Macron », estime-t-il.

    Un sentiment partagé par Gaëtan Dussausaye, directeur du Front national de la jeunesse (FNJ) qui considère que le parti a réussi à franchir une étape supplémentaire, « celle du rassemblement de la grande famille des patriotes, puisqu'en réussissant ce nouveau record de plus de 11 millions d'électeurs, Marine le Pen a montré qu'elle était largement en mesure de rassembler au-delà de son camp. C'est-à-dire au-delà des électeurs qui l'avaient choisie au premier tour, mais aussi au-delà des électeurs qui avaient choisi Nicolas Dupont-Aignan au premier tour », estime-t-il.

    Le responsable évoque la « véritable métamorphose » que le FN doit à présent mettre en œuvre, notamment afin d'accueillir pleinement en son sein ses nouveaux électeurs : « Il est vrai qu'à l'issue de cette élection présidentielle, sans précédent, on est en train d'assister à une véritable recomposition du paysage politique et notamment une évolution du clivage : le clivage gauche droite est désormais dépassé, il appartient au passé, tandis que le clivage patriotes contre mondialistes est en train de se mettre en œuvre ».

    Car s'ajoute à ce score le ralliement, salué par les frontistes, du Président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Un rapprochement qui met fin à l'ostracisme dont était l'objet le FN sur la scène politique française, comme le souligne M. de Saint-Just. « Un des évènements majeurs de cette campagne a été la venue de Nicolas Dupont-Aignan. Il est une figure du gaullisme social et le fait qu'il soit venu vers le Front national est très important parce que cela fait maintenant des dizaines d'années que ma famille politique ne peut pas travailler avec les gaullistes, pour un certain nombre de raisons historiques, et là c'est fini. Il a brisé un tabou, un empêchement, et nous devrions pouvoir rassembler sous la bannière du patriotisme, de l'absence de soumission à l'Union européenne telle qu'elle existe à l'heure actuelle ».

    Concernant les législatives, dont le premier tour doit se tenir le premier dimanche de juin, M. Dussausaye espère que le FN obtiendra un score à la hauteur de celui de cette présidentielle.

    « On espère transformer l'essai […] c'est-à-dire être capables, par le biais de l'alliance patriote et républicaine, que nous avons forgée notamment avec Debout la France et son leader Nicolas Dupont-Aignan, de faire entrer massivement les députés patriotes au sein de l'Assemblée nationale, car il est vrai que notre mouvement et Marine le Pen incarnent l'opposition la plus crédible et la plus forte au projet d'Emmanuel Macron et ses soutiens ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Second tour de la présidentielle française (2017) (86)

    Lire aussi:

    Retrouvailles: Hollande promet d’être toujours aux côtés de Macron
    Marine Le Pen: le FN est la première force d’opposition
    Militants FN, la défaite avec le sourire
    Tags:
    élections législatives, élection présidentielle, Front national de la Jeunesse (FNJ), Front national (FN), Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik