France
URL courte
7163
S'abonner

L'évacuation d’un millier de migrants africains et afghans installés depuis plusieurs semaines dans plusieurs campements illicites porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, a débuté mardi matin, ont annoncé les préfectures de police de Paris et d'Ile-de-France.

« Ces campements illicites, qui présentent des risques importants pour la sécurité et la santé de leurs occupants comme des riverains, ont fait l'objet d'arrêtés d'évacuation du préfet de police », indiquent-elles dans un communiqué commun cité par Reuters.

Le campement avait déjà été évacué le 9 mai, alors qu'il comptait 200 personnes environ. Les migrants avaient alors été provisoirement installés dans la bulle servant de sas d'accès au centre de premier accueil pour migrants.

« Chacune des personnes concernées se verra proposer une solution d'hébergement provisoire en Ile-de-France et pourra bénéficier d'un diagnostic social et sanitaire », précise le communiqué.

Quelque 350 fonctionnaires de police et une centaine de personnels de l'Etat et de ses partenaires sont mobilisés. 

En novembre 2016, environ un millier de migrants ont été évacués d'un campement provisoire sous le métro aérien Stalingrad, également dans le nord de Paris.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un camp de migrants de nouveau évacué à Stalingrad
Evacuation d’un grand camp de migrants à Paris
«Carenco, démissionne!»: l’Ile-de-France s’insurge contre un camp de migrants
France: le camp de migrants de Grande-Synthe réduit en cendres
Tags:
évacuation, camp de migrants, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook