Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Qui peut bien être à l’origine des «Macron Leaks»?

    © AFP 2017 Philippe Lopez
    France
    URL courte
    453426433

    Le piratage des comptes de messageries appartenant au cercle rapproché d’Emmanuel Macron est un scénario qui rappelle les mésaventures d’Hillary Clinton avec les hackers. Alors que la Russie est régulièrement accusée d’en être à l’origine, à qui profite réellement ces délits? Explications dans une interview à Sputnik d’Éric Denécé, chef du CF2R.

    Vendredi dernier, soit deux jours avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, six boîtes courriels de proches du candidat Emmanuel Macron étaient piratées et leurs contenus diffusés sur Internet. Interrogé par Sputnik, Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) présente sa vision de la provenance des «Macron Leaks».

    M. Dénécé s'est dit tout d'abord frappé par « le côté totalement irréaliste des réactions journalistiques et même de l'acte en tant que tel. Parce qu'on sait très bien qu'on a beaucoup de mal à influer sur une élection politique dans un pays démocratique », soulignant que cela « ne marchait pas dans le cadre de Donald Trump et que ça semblait délirant dans le cadre de Macron ».

    « Ce que j'entends comme étant délirant, c'est le fait que les Russes cherchent systématiquement, après avoir tenté de "déstabiliser" Trump, d'empêcher l'arrivée de Macron au pouvoir. On est dans la fantasmagorie la plus complète », a-t-il dit.

    Le directeur du Centre français de recherche sur le renseignement a notamment expliqué comment il était possible de changer réellement la donne d'une élection, précisant que la mise en œuvre d'une telle opération nécessitait beaucoup de temps et la participation active de plusieurs médias:

    « Ce qui fait basculer une élection, c'est une opération de longue date montée, dans laquelle on a la totalité des médias qui vont dans le même sens, donc les journalistes ou les rédactions en chef qui sont payés pour faire des reportages sur les mêmes candidats, alors des très grosses déstabilisations […] Les élections françaises finalement semblent bien avoir été une farce gigantesque entre les déstabilisations de François Fillon et l'élection d'Emmanuel Macron ».

    Et d'ajouter qu'« il est évident [que,] dans le contexte français, le mouvement de Marine Le Pen était ciblé, tout a été fait, mais déjà au niveau national, pour qu'il n'arrive pas au pouvoir ».

    Éric Denécé reste toutefois persuadé qu'il n'y a pas eu de déstabilisation de M. Macron au sens propre et évoque « une volonté d'acteurs extérieurs ».

    « Il n'y a peut-être même pas une volonté de déstabilisation d'Emmanuel Macron par qui que ce soit, il y a peut-être une volonté d'acteurs extérieurs — et pourquoi ne pas penser aux Américains — de pourrir les relations entre la Russie et le nouveau Président avant même qu'il arrive dans ses fonctions pour être sûr qu'il n'y ait pas un changement de politique étrangère et qui ne provoque pas un rapprochement avec Moscou », suppose-t-il.

    D'où M. Denécé tire notamment la conclusion qu'« on est peut-être sur une opération dont la véritable portée n'est pas tant de déstabiliser le candidat, qui de toute façon a gagné les élections, que d'empêcher l'établissement des relations sereines entre Paris et Moscou ».

    Quant à Emmanuel Macron, le chef du CF2R déplore « l'inexpérience » du Président français récemment élu en politique internationale, sur les questions de Défense, de renseignement et de terrorisme, ainsi que son entourage « néo-conservateur français » proche des positions américaines.

    Revenant sur le sujet des relations franco-russes, M. Denécé note l'absence d'un climat favorable à leur amélioration et souligne l'imprévisibilité du chef d'En Marche! en termes de politique étrangère.

    « Il n'y a pas pour l'instant un climat qui est favorable à une amélioration des relations. Je rappelle quand même qu'Emmanuel Macron est quelqu'un qui est très largement imprévisible […] On ne sait pas du tout ce que va être sa politique étrangère », a-t-il conclu.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Hollande commet un «crime de lèse-majesté» en présence d’Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron : Président mal élu ?
    Au téléphone avec Macron, Xi Jinping lui propose de construire la route de la soie
    Tags:
    Emmanuel Macron, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik