Ecoutez Radio Sputnik
    Edouard Philippe et Bernard Cazeneuve

    Edouard Philippe nommé Premier ministre français

    © AFP 2019 Thomas Samson
    France
    URL courte
    641060
    S'abonner

    Le 8e Président de la Ve République Emmanuel Macron investi le 14 mai a dévoilé lundi le nom de celui qui dirigera son premier gouvernement. La passation de pouvoirs entre l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et le nouveau, Édouard Philippe, aura lieu à 16h00.

    Edouard Philippe, 46 ans, député-maire Les Républicains du Havre, a été nommé lundi au poste de Premier ministre sur décision du Président Emmanuel Macron, a annoncé Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée.

    ​M. Philippe succède à Bernard Cazeneuve à la tête du gouvernement français. La passation de pouvoirs aura lieu à 16h00, a annoncé Matignon cité par les médias.

    Depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République le 7 mai dernier, Edouard Philippe (Les Républicains) était pressenti pour prendre le poste à Matignon. 

    Parmi les personnes pressenties pour Matignon, les observateurs avaient évoqué le nom de Richard Ferrand, secrétaire général de La République en marche ! (LREM), ou encore de François Bayrou qui a apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Franck Riester (LR), député de Seine-et-Marne, et Sylvie Goulard, députée européenne, ont également été envisagés par les commentateurs.

    Impliqué dans la campagne d'Alain Juppé pour la primaire de la droite, Édouard Philippe a ensuite soutenu François Fillon avant de se mettre en retrait après les révélations sur l'affaire dite « PenelopeGate ».

    Le 23 avril, il s'est prononcé en faveur d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen suite à la victoire de ces candidats au premier tour de la présidentielle.

    « Avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche », a immédiatement réagi sur Twitter Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, commentant la nomination de M. Philippe.​

    « La droite vient d'être annexée », a pour sa part indiqué Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à la présidentielle 2017 éliminé au premier tour.​

    ​Steeve Briois, vice-Président du Front national, a tourné en dérision le « renouveau » promis par le Président Emmanuel Macron.

    Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien candidat à la primaire de la droite, a pour sa part loué les « qualités » d'Édouard Philippe tout en annonçant son intention de soutenir la droite aux législatives.

    « Édouard Philippe qui est un ami est un homme de grand talent, c'est un maire apprécié par la population de sa ville, Le Havre, qu'il a considérablement développée. C'est aussi un député qui connaît parfaitement les rouages de l'activité parlementaire, il a donc je crois toutes les qualités pour assumer la fonction difficile que le Président de la République vient de lui confier et je lui souhaite bonne chance », a indiqué le maire de Bordeaux.

    ​« Pendant cette campagne, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je soutiendrai les candidats investis par LR et l'UDI, ils portent une plateforme politique qui pour l'essentiel me convient », a ajouté M. Juppé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’information sur la nomination d’Édouard Philippe au poste de Premier ministre démentie
    La passation de pouvoir Hollande-Macron vue par les internautes (Images)
    Passation: Emmanuel Macron entre officiellement à l'Élysée
    Tags:
    premier ministre, nomination, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik