Ecoutez Radio Sputnik
    Macron

    Pas de trace russe dans l'attaque contre la campagne de Macron, selon Paris

    © REUTERS / Gonzalo Fuentes
    France
    URL courte
    37522
    S'abonner

    Le directeur de l'ANSSI a constaté l'absence de traces de l'implication d'un groupe de pirates informatiques russes dans l'attaque contre la campagne d'Emmanuel Macron à la veille de la présidentielle.

    Il n'y a pas de preuve de l'implication d'un groupe de hackers russes dans l'attaque contre la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, a déclaré le directeur de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) Guillaume Poupard cité par l'AP.

    Selon lui, l'attaque en question a été organisée "d'une manière tellement simple que n'importe qui peut se trouver derrière elle". Les auteurs de l'attaque peuvent se trouver "dans n'importe quel pays du monde", a souligné M. Poupard.

    Fin avril, les médias français citant des spécialistes de la sécurité informatique ont affirmé que le groupe de pirates informatiques russes Pawn Storm, plus connu sous le nom de Fancy Bear, avait tenté de mener des cyberattaques contre la campagne d'Emmanuel Macron.

    En février, En Marche! avait déjà affirmé avoir été victime d'attaques de la part de pirates informatiques russes avant que cette affirmation soit remise en cause par de nombreux experts.

    Le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a pour sa part constaté l'absence de toute preuve attestant l'ingérence de Moscou dans le processus électoral en France, en Allemagne ou dans les Etats-Unis, contrairement aux allégations médiatiques.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Macron piraté par la Russie? Le Kremlin dément formellement
    Élu président, Macron entend mener un «dialogue exigeant» avec la Russie
    La rédaction de Sputnik répond à la «marche russe» de Macron
    Tags:
    campagne électorale, ingérence, cyberattaque, Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), Guillaume Poupard, Emmanuel Macron, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik