Ecoutez Radio Sputnik
    Calais

    L’autoroute A16 bloquée par des migrants à Calais dans la nuit du 8 juin

    © AP Photo / Pascal Rossignol
    France
    URL courte
    16423
    S'abonner

    Des migrants ont construit un barrage, dans la nuit du 8 au 9 juin, sur l'autoroute A16 à Calais, afin de perturber le trafic, a indiqué ce vendredi l’AFP.

    Un barrage « constitué de branchages et de gravats » a été construit par des migrants sur l'autoroute A16 à Calais, dans la nuit du 8 au 9 juin, a relaté ce vendredi le porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais cité par l'AFP.

    Toutefois, le porte-parole a précisé que les policiers arrivés rapidement sur les lieux avaient vite éliminé ces obstacles sans que le trafic ne soit perturbé. En outre, il n'y a eu aucune interpellation.

    Dans le même temps, la source policière citée par l`AFP indique que plusieurs « dizaines de migrants organisés » ont participé à la tentative nocturne.

    « La situation est certes un peu plus tendue depuis quelques semaines. Mais ce ne sont pas d'aussi gros barrages que pendant la Jungle, ce ne sont pas des troncs d'arbre mais des branchages », a relaté la source policière évoquant qu'il s'agissait d'un troisième blocage repéré en une quinzaine de jours.

    D'après elle, durant le jour les migrants tentent aussi de monter dans les camions stationnés sur les aires qui leur sont dédiés.

    Malgré le démantèlement de la Jungle de Calais terminé en octobre dernier sur décision du gouvernement français, le nombre de migrants résidant dans cette zone pourrait atteindre entre 400 et 600 personnes, selon les estimations des associations locales.

     

    Lire aussi:

    Calais: «ce nouveau gouvernement est encore plus dur que le précédent avec les migrants»
    La ville de Calais met les migrants à la diète
    La mairie de Calais veut-elle empêcher les migrants de se laver?
    Jungle de Calais, le retour ?
    Des enfants de la Jungle de Calais réduits à la prostitution en Grande-Bretagne?
    Tags:
    barrages, trafic, migrants, police, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik