France
URL courte
Législatives 2017 en France (55)
203
S'abonner

Alors que les Français se rendent aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections législatives, un observateur russe présent à Paris indique que le scrutin se passe sous «le silence des bibliothèques» avec les mesures de sécurité renforcée suite aux attentats ayant frappé plusieurs villes européennes, dont récemment Londres.

Suite à la menace terroriste qui a frappé plusieurs villes européennes ces derniers temps, notamment Londres il y a à peine huit jours, les élections législatives qui se déroulent ce dimanche en France, sont marquées par les mesures de sécurité renforcées.

Ainsi, environ 50 000 policiers et gendarmes, auxquels s'ajoutent les militaires de l'opération « Sentinelle », ont-ils été engagés pour assurer la sécurisation de près de 67 000 bureaux de vote, a indiqué un communiqué de presse de M. Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, en date du 8 juin 2017.

Par ailleurs, le communiqué relate que « dans chaque département, sous l'autorité du préfet, un important travail d'analyse et de coordination a été réalisé dans le cadre des états-majors de sécurité (EMS) avec les responsables de la police et de la gendarmerie nationales afin de préciser les modalités locales d'action ».

Par contre, à part tous ces dispositifs de sécurité, le rythme de vie semble ne pas avoir changé à Paris ce dimanche. Ceux qui ont déjà voté se dirigent vers les parcs ou partent à la campagne pour profiter du beau temps et du soleil.

L'ambiance dans les bureaux de vote reste également paisible.

« J'ai été impressionné par ce génie pratique et ce silence. On pourrait même dire que c'était le silence des bibliothèques. Tous les papiers ont été déjà livrés, les bulletins préparés. Cependant, un autre moment important c'est la passivité des électeurs. J'y ai été du 8 à 9 h du matin dans cet arrondissement avant de partir ailleurs, et j'ai pu ainsi constater une activité très faible. D'ailleurs, je voudrais le souligner, les journalistes étaient aussi très peu présents. Seulement une caméra, je leur ai accordé une interview », a confié à Sputnik Vassili Likhatchev, observateur russe à Paris qui a visité ce matin quatre bureaux de vote dans la 15e circonscription.

Néanmoins, BFMTV indique déjà quelques anomalies lors du premier tour des législatives.

Ainsi, Jean-Rémi Baudot, journaliste pour cette chaîne de télévision signale-t-il le manque de plusieurs bulletins de vote dans le bureau 50 de la 16e circonscription de Paris.

​En outre, à Vincelles, village de 337 habitants de Saône-et-Loire, les bureaux de vote n'ont pas reçu suffisamment de bulletins pour certains candidats.

« Il y avait cinq candidats pour lesquels on avait entre 15 et 20 bulletins au lieu de 367. […] On va faire la chasse dans les isoloirs aux bulletins qui sont laissés par les électeurs », a déclaré le maire Gérard Jouvenceau à RTL.

À peu près la même situation a eu lieu à Port-de-Bouc en Provence.

« Grosse surprise pour les candidats aux élections ce matin. À l'ouverture des bureaux de vote de Port-de-Bouc, aucun bulletin réglementaire n'était disposé sur les tables. La ville de Martigues a envoyé 1 000 bulletins résiduels en urgence pour que le vote puisse commencer », a relaté le quotidien La Provence, informant que « les candidats ont dû également se procurer les bulletins de vote auprès de la sous-préfecture qui disposait d'un stock de rechange ».

Dimanche 11 juin, les Français se rendent aux urnes pour le premier tour des élections législatives. Plus de 47 millions d'électeurs sont ainsi invités à choisir 577 députés parmi 7 877 candidats. Les bureaux de vote ont ouvert à 8 h 00 du matin. Le second tour aura lieu dimanche prochain, le 18 juin.

Les électeurs des outre-mer françaises, notamment de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon, ont déjà voté ce samedi, a rappelé le ministère français de l'Intérieur sur son compte Twitter officiel.

Dossier:
Législatives 2017 en France (55)

Lire aussi:

La majorité macronienne existe-t-elle en France?
Rencontre Macron-Poutine: «La France est entre Moscou et Washington»
La France doit-elle avoir peur de la mondialisation?
Dupont-Aignant: Debout la France restera indépendant du FN pour les législatives
Tags:
silence, bureaux de vote, candidats, élections législatives, vote, sécurité, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook