France
URL courte
20139
S'abonner

Des activistes ont vidé 17 cuves de nectar d’un négociant basé dans le sud de la France afin de protester contre l’importation de vin étranger, notamment espagnol.

Un groupe de malfaiteurs encagoulés et vêtus de gants s'est introduit chez un négociant en vins à Teyran, à proximité de la ville de Montpellier, et a déversé 200 000 litres de vin, soit 17 cuves, pour un préjudice estimé à 350 000 euros, relatent les médias locaux. Le négociant Nicolas Vellas, cité par les médias, a qualifié cet acte de « pure barbarie », ajoutant qu'il ne vendait que du vin français.

Les délinquants ont signé leur méfait sur un mur, taguant « Comité d'action viticole ».

Ces derniers mois, de plus en plus d'actes de ce type ont été enregistrés dans plusieurs régions françaises comme le Gard, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Ces actes censés dénoncer les importations de vin étranger, notamment espagnol, sont à l'initiative de syndicats viticoles ou du Comité d'action viticole.

Lire aussi:

Vin français vs vin espagnol: la hache de guerre bientôt enterrée?
Mesdames, prenez garde: le vin blanc est dangereux!
Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Tags:
vin, viticulture, Comité d'action viticole, Montpellier, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook