Ecoutez Radio Sputnik
    Nathalie Kosciusko-Morizet

    Un homme interpellé pour l'agression de Nathalie Kosciusko-Morizet

    © AP Photo / Michel Euler
    France
    URL courte
    Législatives 2017 en France (55)
    57831
    S'abonner

    Un homme soupçonné d'avoir agressé jeudi Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate LR aux législatives en campagne à Paris, a été interpellé samedi matin, a annoncé l’AFP se référant à une source proche du dossier.

    Le suspect a été placé en garde à vue «pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public» après cette agression contre l'ancienne ministre sur un marché du Ve arrondissement, a indiqué source de l'AFP.

    Cet homme, né en 1962, s'est présenté de lui-même samedi matin à la police judiciaire de Paris, répondant à la convocation des enquêteurs.

    Après cette altercation en présence de journalistes, l'agresseur avait pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche. Photographié, son visage avait été diffusé dans les médias et le parquet de Paris avait ouvert une enquête immédiatement.

    Nathalie Kosciusko-Morizet distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement jeudi matin lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de «bobo de merde», selon une journaliste de l'AFP.

    Elle a alors chuté et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Revenue à elle, elle avait été conduite, pour subir des examens, à l'hôpital Cochin où le Premier ministre Edouard Philippe lui avait rendu visite dans la journée.

    Dossier:
    Législatives 2017 en France (55)

    Lire aussi:

    Pourquoi les candidats LREM fuient-ils les débats à la veille des législatives?
    La lutte au second tour des législatives sera féroce, selon un observateur russe
    Bilan du premier tour des législatives: abstention record et victoire de LREM
    Le PS doit «refonder son identité» suite à l'échec aux législatives
    Tags:
    interpellation, agression, législatives françaises 2017, Edouard Philippe, Nathalie Kosciusko-Morizet, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik