Ecoutez Radio Sputnik
    Une bouteille de gaz découverte dans le véhicule qui a percuté un fourgon de gendarmerie

    Une bouteille de gaz découverte dans le véhicule qui a percuté un fourgon de gendarmerie

    © AFP 2017 Thomas Samson
    France
    URL courte
    337

    Une bouteille de gaz a été retrouvée dans le véhicule qui a percuté un fourgon de gendarmerie cet après-midi sur les Champs-Élysées, signalent des médias. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a qualifié cet incident d’acte terroriste.

    Les forces de l'ordre ont retrouvé une bouteille de gaz ainsi que des explosifs et une Kalachnikov dans la voiture qui a percuté un fourgon de gendarmerie, selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui a parlé d'une «tentative d'attentat» et a précisé que le chauffeur de la voiture était décédé.

    «Cette voiture contenait un certain nombre d'armes, d'explosifs permettant éventuellement de pouvoir faire sauter cette voiture», a ajouté M. Collomb.

    Selon la chaîne de télévision BFM-TV, l'individu serait âgé de 33 ans et était fiché S.

    Lundi après-midi, un homme à bord d'un véhicule a percuté un fourgon de gendarmerie sans faire de blessés. La voiture s'est embrasée au moment de la collision.

    Il a été ensuite communiqué qu'une bonbonne de gaz avait été découverte à l'intérieur du véhicule et que le conducteur avait sur lui une arme.

    Suite à l'incident, des véhicules de pompiers et du SAMU se sont rendus sur les lieux. Un périmètre de sécurité a été mis en place sur les Champs-Élysée et le théâtre de Marigny a été évacué.

    Le parquet de Paris a par conséquent ouvert une enquête antiterroriste.

    Lire aussi:

    Champs-Élysées: le ministre de l’Intérieur évoque une «tentative d’attentat» (Vidéo)
    Le conducteur du véhicule ayant percuté un fourgon de gendarmerie pourrait être mort
    Champs-Élysées: la voiture s'est embrasée lors de l'impact
    Tags:
    police, voiture piégée, attentat, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik