Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestations contre la politique de travail d'Emmanuel Macron à Paris

    Contre les ordonnances Macron: entre gaz lacrymogène, BBQ et appels à la justice sociale

    © Sputnik.
    France
    URL courte
    35464

    Il fait très chaud aujourd’hui à Paris, et pas seulement à cause des températures. Dans l’après-midi, à proximité de l’Assemblée nationale, une protestation totalement pacifique contre Emmanuel Macron et ses éventuels amendements au Code du travail a dégénéré en une manifestation sauvage.

    Aujourd’hui à 18h00, les gens se sont rassemblés devant l’Assemblée nationale pour exprimer leur mécontentement à l’égard des initiatives du Président français élu Emmanuel Macron, qui entend modifier le Code du travail, qui plus est par ordonnance.

    Le rassemblement était calme et tout à fait pacifique, certains manifestants prenaient la parole sur la scène installée pour l'occasion, tandis que d'autres arboraient des bannières et des pancartes en faveur de la justice sociale et scandaient des slogans. Certains avaient même installé un barbecue.

    Cependant, après quelques heures, des centaines de gens, tout en hurlant des hourras, se sont déplacé vers le Palais Bourbon, où les policiers ont intervenu en coupant court au ralliement à l'aide de grenades à gaz lacrymogène et de barrières.

    Face à l’accueil de la police parisienne, les protestants ont reculé vers le gros du rassemblement, alors que certains ont tenté de résister, essayant de dégager les barrières et rejetant vers les policiers les projectiles fumants.

    La tension est finalement retombée et certains manifestant ont commencé à jouer de la guitare et à chanter des chansons.

    Quelque temps avant l’action sauvage, le journaliste de Sputnik a interrogé des participants au sujet de leur rassemblement et de leur opposition à la politique d’Emmanuel Macron.

    Il s'avère que la plupart des manifestants sont de simples travailleurs qui veulent que les autorités les écoutent avant de changer le droit du travail et réclament des garanties sociales.

    Les interrogées ont notamment expliqué qu’ils ne s'étaient pas tant rassemblés contre Macron que contre l’arbitraire des employeurs, pour défendre leurs droits et pour améliorer leurs vies.

    «C’est pas contre Macron, en vérité. C’est contre ce qu'il veut faire. Il veut détruire le Code du travail. Il veut favoriser les licenciements, la précarité. […] Il veut qu’on change complètement le mode de vie au niveau financier», a expliqué l’un des participants.

    Un autre homme, uniquement vêtu de sous-vêtements, a déploré que bien que la plupart des Français, 81% plus exactement, ne se soient pas déplacés pour voter pour les initiatives de Macron, les autorités souhaitent adopter des amendements dès cet été, alors que tous les gens seront en vacances.

    «Le Code du travail c’est notre protection pour tous les salariés et même pour les retraités. Il a été élaboré depuis longtemps avec des luttes sociales extrêmement dures. […] 81% des gens n’ont pas voté pour Macron et son programme, […] il reste encore beaucoup de gens qui n’approuvent pas du tout cette loi Travail, son application et son aggravation, tel que proposé dans le programme actuel de Macron», a-t-il expliqué.

    Lire aussi:

    Loi travail: Macron essuie des jets d'œufs à Montreuil
    Les réformes d’Emmanuel Macron vont provoquer «une perte de pouvoir d’achat»
    Indépendance de la presse: des médias français préoccupés par la politique de Macron
    Emmanuel Macron, le Président qui se voulait antisystème
    Tags:
    loi Travail, politique, manifestation, protestations, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik