France
URL courte
40628
S'abonner

La police française a annoncé avoir déjoué un attentat contre Emmanuel Macron prévu pendant le défilé du 14 juillet.

La police française a arrêté et mis en examen un homme de 23 ans se positionnant comme nationaliste qui voulait tuer Emmanuel Macron et s'en prendre à diverses minorités, selon des informations de RMC.

Un habitant d'Argenteuil (Val-d'Oise) âgé de 23 ans, proche de l'idéologie d'extrême-droite, a été mis en examen samedi pour entreprise individuelle terroriste.

Il a été repéré après avoir écrit sur un forum public de jeux vidéo qu'il cherchait à se procurer une arme de type Kalachnikov pour commettre un attentat lors du défilé militaire du 14 juillet.

Selon RMC, l'homme a déclaré aux enquêteurs vouloir faire un geste politique en tuant le président de la République lors du défilé du 14 juillet. Il voulait aussi s'en prendre «aux noirs, aux arabes, aux juifs ou aux homosexuels»,

Lors des perquisitions, les policiers n'ont retrouvé aucune arme à feu mais ont saisi trois couteaux.

L'AFP fait savoir que le jeune homme est connu de la justice: il avait été condamné en 2016 à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l'épreuve pour provocation à la haine raciale et apologie du terrorisme.

Lire aussi:

Trump accepte l'invitation de Macron à assister aux célébrations du 14 juillet à Paris
Huit blessés légers dans une fusillade devant une mosquée à Avignon
Attentat déjoué à Strasbourg: l’école de la Meinau sous le choc
Сoronavirus: un cinquième cas confirmé en France, deux patients en réanimation
Tags:
arrestation, tentative d'attentat, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik