France
URL courte
18620
S'abonner

Un policier soupçonné d'être un partisan de Daech a été mis en examen pour association de malfaiteurs et escroqueries en lien avec une entreprise terroriste, a appris l'AFP vendredi d'une source judiciaire.

Un gardien de la paix a été arrêté le 27 juin et a été placé sous contrôle judiciaire pour être partisan de Daech, indique l'AFP confirmant une information d'Europe 1.

Il est notamment accusé d'avoir exprimé son adhésion à l'idéologie de Daech et d'avoir aidé son frère en prison depuis un an pour ses liens avec des jihadistes dans la zone irako-syrienne.

Agent de la brigade des accidents et des délits routiers au commissariat du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), le policier est suspecté d'avoir consulté des fichiers de police sans lien avec son poste. Il aurait aussi utilisé des faux papiers afin de récupérer des colis.

Le parquet de Paris a fait appel de son placement sous contrôle judiciaire.

Lire aussi:

Un djihadiste français repenti transféré de Turquie en France
Un chef djihadiste français dans la ligne de mire des États-Unis
Quand ton camarade de classe est djihadiste...
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tags:
radicalisation, policier, djihadisme, Etat islamique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook