France
URL courte
29718
S'abonner

60 bus et 350 policiers… Une évacuation record a été organisée ce vendredi matin dans le nord de Paris afin de prendre en charge 2.800 migrants. Selon les estimations, il s’agît de la plus grosse opération du genre depuis le début de l’année.

Près de 2.800 migrants ont été évacués vendredi matin des campements où ils s'étaient installés non loin du centre humanitaire de Paris, dans le nord de la capitale, dans le cadre de la plus importante opération de mise à l'abri depuis l'évacuation, le 4 novembre, du gigantesque bidonville de la place Stalingrad à Paris, où 4.000 personnes avaient été prises en charge, annonce l'AFP.

​«2.771 personnes, dont 161 vulnérables (femmes et mineurs isolés notamment, ndlr.)», ont été prises en charge porte de la Chapelle et orientées vers des structures d'hébergement, a-t-on appris auprès de la préfecture d'Ile-de-France.

Bien que l'opération, qui s'est déroulée dans le calme, ait débuté peu après 6h00 heure de Paris, les hommes se pressaient déjà à 5h30 heure de Paris devant le centre dans l'attente de l'évacuation, qui a mobilisé 60 bus et 350 policiers.

«On va monter dans des bus et ils vont nous emmener dans des hôtels, des centres. Je ne sais pas où mais ce sera bien», assure Milat, un jeune Afghan.

De fait, cette évacuation, la 34e depuis juin 2015 à Paris, intervient deux mois après une opération du même type qui avait permis la mise à l'abri de 1.600 personnes.

Lire aussi:

Trois néonazis suédois condamnés pour des attentats contre les migrants
Des Ukrainiens condamnés en France pour trafic de migrants clandestins
Autriche: un couple de retraités assassiné par un migrant pour des raisons politiques
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
évacuation, migrants, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook