France
URL courte
26028
S'abonner

La République en marche! (LREM) annonce son désir de devenir un média, en recrutant des rédacteurs et des vidéastes pour produire ses propres contenus. Cette information arrive alors que de nombreux journalistes se retrouvent souvent devant des portes closes en France.

Le parti politique La République en marche! (LREM) affirme vouloir se constituer en média, produisant ses propres contenus pour faire connaître les initiatives et les informations de ses adhérents sur le terrain, signale l'AFP se référant à une déclaration de la porte-parole de LREM. Ainsi, le parti compte recruter des rédacteurs et des vidéastes.

Samedi 8 juillet, le parti a présenté son nouvel organigramme et ses chantiers pour les prochaines années.

«Nous voulons associer davantage la presse quotidienne régionale. Mais nous voulons aussi développer des contenus, de manière décentralisée. Si les médias n'y vont pas, on ira», a indiqué la porte-parole de LREM.

Selon la porte-parole, son parti a un champ d'expression touchant la vie des Français et est résolu à montrer la dynamique de l'engagement citoyen.

Alors que les médias évoquent une nouvelle stratégie du Président français, Emmanuel Macron, qui préfère s'exprimer sur Twitter, des journalistes se retrouvent souvent devant des portes closes.

Fin avril — début mai, Sputnik a essayé à plusieurs reprises d'accéder au QG de campagne électorale d'Emmanuel Macron, mais s'est vu refuser l'entrée. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait qualifié le refus du QG d'Emmanuel Macron d'accréditer les journalistes de Sputnik et de RT de discrimination des médias russes.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait refusé de répondre aux questions des journalistes à une conférence de presse suite à la rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov à Paris.

Lire aussi:

Une députée LREM plutôt mordante s’en prend à un chauffeur du taxi
Pourquoi les candidats LREM fuient-ils les débats à la veille des législatives?
Trop de pouvoir pour LREM? Pour Macron, «ce n'est pas le risque qui nous guette»
Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Tags:
journalistes, médias, La République en Marche! (LREM), Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook