Ecoutez Radio Sputnik
    Réfugiés syriens

    La France, «pas une attraction»: une vague de rage suit le «plan migrants» de Macron

    © AFP 2018 Delil Souleiman
    France
    URL courte
    23548

    À peine les quatre mesures du plan sur l'immigration présentées par leur gouvernement, les Français n'ont pas tardé à réagir. Découvrez les réactions des internautes, allant de l'indignation par la «non-réponse» à la crise migratoire à l'appel à s'occuper plutôt de la protection des frontières du pays.

    Le gouvernement Philippe a présenté mercredi un plan sur l'immigration prévoyant la création de 7.500 places d'hébergement, dont 4.000 dès 2018 et 3.500 l'année suivante, pour les demandeurs d'asile et 5.000 places pour les réfugiés d'ici 2019. Nombreux ont été ceux qui ont critiqué le fameux #PlanImmigration en croyant déceler la réelle signification des mesures prises.

    Parmi eux, le secrétaire général adjoint Les Républicains (LR) Éric Ciotti a qualifié les mesures de non-réponse:

    Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a aussi réagi, soutenant un autre plan:

    D'autres ont fait leurs suppositions quant aux conséquences du plan du gouvernement Philippe et ont anticipé un renversement des rôles dans la société:

     

    Finalement, un peu de sarcasme a également pimenté le sujet:

    Le 12 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé quatre mesures pour remédier à la crise migratoire à l'issue du conseil des ministres, reconnaissant en même temps qu'«il ne sera pas possible d'accueillir tous les migrants dans notre pays».

    Concrètement, le plan prévoit la réduction du délai d'instruction des demandes d'asile, la simplification de la reconduite des déboutés, ainsi que l'accent sur l'intégration et la création de places d'hébergement supplémentaires.

     

    Lire aussi:

    Macron: une «période de grâce», mais le capitaine sera-t-il à la hauteur?
    Macron digne héritier de la Françafrique
    La France, «un grand parc d'attraction» pour le Président Macron
    Tags:
    plan, internautes, accueil, réactions, crise migratoire, migrants, réseaux sociaux, Internet, réfugiés, Edouard Philippe, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik