France
URL courte
44221
S'abonner

Les journalistes dénoncent un manque de transparence chez le Président Emmanuel Macron. Le porte-parole du gouvernement français a défendu la volonté du chef de l’État, souhaitant «ne pas être un commentateur, mais un acteur», de communiquer rarement avec la presse.

Les journalistes mécontents par la décision du Président français Emmanuel Macron de «les éloigner» en raréfiant ses prises de parole et en déménageant la salle de presse de l'Élysée hors de la résidence présidentielle, devront s'y habituer, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

«Je comprends que ça puisse agacer, interroger mais j'ai le sentiment qu'il va falloir, pour vous comme pour moi, qu'on s'y habitue parce que le Président a décidé de ne pas être un commentateur mais un acteur», a expliqué M.Castaner lors d'un point de presse.

​Selon M.Castaner, Emmanuel Macron n'a pas l'intention de déroger à la règle de la «parole rare» qu'il s'est fixé, notamment à l'égard des journalistes.

«Le Président de la République a souhaité changer son mode de communication avec les journalistes par rapport à ses prédécesseurs, c'est son choix», a-t-il noté.

Depuis son élection début mai, le Président Macron n'a accordé que trois interviews: une à huit journaux européens, une à France 2 à l'occasion du Tour de France et une à Ouest France. Par ailleurs, le Journal du Dimanche a deux fois cité ses propos après la rencontre d'Emmanuel Macron avec son homologue américain Donald Trump à Bruxelles et après la visite du Président américain à Paris. En plus, le Président Macron préfère des déclarations sans questions ce qui montre aussi son désir de prendre de la distance avec les journalistes.

​La presse est également indignée par l'intention de l'Élysée de sortir la salle de presse de l'enceinte principale du palais pour la transférer soit à l'hôtel de Marigny, soit dans un autre bâtiment, encore plus éloigné, rue de l'Élysée. Selon Sibeth Ndiaye, la conseillère presse du palais, la situation où les journalistes ont «un accès illimité à l'Élysée, à sept heures du matin comme à 23 heures n'est pas normale». Les représentants des médias, qui souhaitent communiquer avec M.Macron d'une manière plus intense, notent que le déménagement de la salle de presse «porte atteinte à l'exigence de la transparence à l'Élysée».

Lire aussi:

Les journalistes accrédités dénoncent l’intention de Macron de les éloigner
Stop aux journalistes: une nouvelle stratégie de com’ du gouvernement Macron?
Indépendance de la presse: des médias français préoccupés par la politique de Macron
Dix jours après l'élection, la presse pointe déjà des promesses non tenues de Macron
Liberté de la presse: le QG de Macron refuse d’en parler, Simonian commente leur geste
Tags:
journalistes, liberté de la presse, Christophe Castaner, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook