Ecoutez Radio Sputnik
    La prison

    Station balnéaire ou prison? Un clip de détenus déclenche une polémique (vidéo)

    © Fotolia / Luftbildfotograf
    France
    URL courte
    13511

    Des hommes qui dansent autour d’une table avec des gâteaux et des sodas, jouent à la console et roulent des cigarettes: où cela se passe? Si vous pensiez à un club de vacances ou à une station balnéaire, alors vous vous trompiez: il s’agit d’une vidéo filmée dans la prison d’Aiton, en Savoie.

    Un clip de rap filmé dans la prison d'Aiton, en Savoie, et montrant une quinzaine de détenus rassemblés autour d'une table avec des gâteaux et des sodas fait polémique sur Twitter. De manière générale, les internautes ont été choqués par le comportement joyeux des détenus dans la vidéo.

    Une enquête pour détention illégale de téléphone portable en prison a été diligentée après la diffusion sur les réseaux sociaux de ce clip de détenus d'Aiton, signale l'AFP se référant au parquet d'Albertville.

    «La seule infraction pénale est la détention d'objet prohibé, en l'occurrence un téléphone portable. Une infraction passible de cinq ans d'emprisonnement», a déclaré à l'agence Jean-Pascal Violet, procureur de la République.

    Il a donc lancé une «enquête préliminaire» afin de déterminer qui était le propriétaire du téléphone, rappelant que son tribunal examinait «toutes les semaines des cas de détention illégale d'objets en prison», ce dont «souffrent tous les établissements pénitentiaires» du pays.

    David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, et de nombreux internautes ont fustigé le comportement des détenus.

    Seguidors del Barça a évoqué, en lien avec la vidéo, du mépris à l'égard des contribuables français.

    Gisèle a qualifié la vidéo de scandaleuse, si ce n'était pas un fake, et a demandé s'il y avait un directeur dans la prison concernée.

    Jérôme Faraill a supposé qu'il y ait eu une aide des surveillants.

    «Au moins les rares voyous qu'on enferme s'amusent», a indiqué Robert Ménard, maire de Béziers.

    Le secrétaire général adjoint de l'UFAP-UNSA (surveillants de prison) David Calogine, cité par l'AFP, estime que cette vidéo, dont il souhaite le retrait de YouTube, est «inacceptable». David Calogine a indiqué qu'une concentration de détenus aguerris était observée dans la prison d'Aiton. Il a également évoqué des problèmes liés aux personnels pénitentiaires.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    enquête, prison, Savoie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik