France
URL courte
65286
S'abonner

Jean-Luc Mélenchon a appelé le peuple français à «déferler» à Paris fin septembre afin de s'opposer au «coup d'État social» et au «coup d'État anti-démocratique» d'Emmanuel Macron à travers la réforme du Code du travail.

Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise (LFI), a appelé dimanche à une mobilisation générale le 23 septembre, pour manifester contre la réforme du Code du travail prônée par le président Macron.

«Le 23 septembre, il faut que le peuple déferle à Paris contre le coup d'État social, contre le coup d'État anti-démocratique qui s'organise contre lui», a affirmé dimanche le leader de La France insoumise.

«Assez de bavardages, assez de discussions, plus d'action: c'est votre tâche à vous autres les Insoumis», a-t-il ajouté devant plus de 2.000 personnes. «Pas de blabla, du combat», a-t-il résumé.

Dans un discours d'une heure, prononcé dans le quartier populaire du Panier, le leader de LFI a attaqué Emmanuel Macron, «le président des riches», désireux d'imposer «le libéralisme, donc la pagaille», et qui s'est permis depuis la Roumanie d'«engueuler les Français», qui sont pourtant «ses patrons, en quelque sorte».

Selon les résultats du sondage Harris Interactive réalisé à la mi-août, 52% des sondés s'opposent à cette réforme, 46% la soutiennent et 2% ne se prononcent pas.

La réforme du droit de travail était l'une des principales promesses d'Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Pourtant, le projet final ne sera présenté que le 31 août.

Lire aussi:

Algérie: Abdelaziz Bouteflika, fin «pathétique et tragique» d’un dirigeant qui a marqué son temps
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Un projet de loi de prolongation du pass sanitaire devrait être présenté le 13 octobre
En continu: un étudiant tue six personnes et en blesse plusieurs autres dans une université russe
Tags:
France, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, loi Travail, mobilisation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook