France
URL courte
28624
S'abonner

Le tribunal de la ville de Dijon a annulé lundi la suppression par la ville de Chalon-sur-Saône des menus de substitution au porc dans les cantines scolaires, en vigueur depuis l'année 1984.

La décision prise par la ville de Chalon-sur-Saône en 2015 au nom du sécularisme et prévoyant de supprimer les menus de substitution dans les cantines scolaires, a été annulée lundi par le tribunal administratif de Dijon. Le tribunal a jugé que «cette décision n'avait pas accordé, au sens de la convention internationale relative aux droits de l'enfant, une attention primordiale à l'intérêt des enfants».

En réponse, la mairie de la commune entend faire appel du jugement, qui selon elle porte «atteinte au principe constitutionnel de libre administration des communes», et prévoit de maintenir l'organisation actuelle des cantines à la rentrée.

«Il est matériellement impossible de modifier le fonctionnement d'un service public de restauration scolaire en un temps aussi court sans porter atteinte à la continuité de ce service», a affirmé dans un communiqué Gilles Platret, maire LR de la commune, sa décision suscitant de vives discussions.

D'après M.Platret, cité par l'AFP, la décision de 2015 visait à «rétablir le fonctionnement neutre et laïque» des cantines municipales et a d'ailleurs permis de protéger l'enfant dans son intérêt de fond, de «ne pas être discriminé en fonction de sa religion», et de mettre fin au «fichage» des élèves en fonction de leurs habitudes alimentaires.

«Si un enfant ne prend pas un plat, quelle qu'en soit la raison, il est approvisionné un peu plus en abondance des autres. Pas un enfant n'est sorti des cantines de Chalon en ayant faim», avait-il mis en valeur.

Les élus de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) avaient pris en septembre 2015, à une large majorité, la décision de mettre fin à la distribution de menus de substitution au porc dans les cantines qui étaient servis depuis 1984.

Lire aussi:

Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Tags:
plat, levée, interdiction, musulmans, école, Dijon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook