Ecoutez Radio Sputnik
    Gaz russe vers l'Europe

    Sécuriser l'approvisionnement de gaz en Europe par la spéculation?

    © Sputnik. Alexei Kudenko
    France
    URL courte
    12720115

    Les mesures adoptées par le Parlement européen ce mardi ont pour but, entre autres, de diversifier les énergies et les fournisseurs. Néanmoins, comme l’a signalé à Sputnik l’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser, cette nouvelle législation, à des fins purement politiques, ne fait que fragiliser la sécurité énergétique de l’Europe.

    L'Europe affaiblit la chaîne fondamentale de la sécurité énergétique qui permet aux États de se sentir responsables et de négocier eux-mêmes directement les contrats à long terme dans le domaine du gaz, a expliqué à Sputnik Jean-Luc Schaffhauser, eurodéputé membre du groupe Europe des nations et des libertés (ENL), réagissant aux mesures approuvées par le Parlement européen et visant à sécuriser ses approvisionnements en gaz.

    «Évidemment, tout ceci a été fait pour empêcher les États d'avoir des contrats à long terme avec Gazprom et d'avoir des accords privilégiés», a souligné M.Schaffhauser.

    Et d'ajouter qu'en fragilisant la filière et la capacité de long terme, on aura le marché «spot» de plus en plus envahissant qui permettra d'autant plus «la spéculation qui rendra les coûts plus élevés et c'est le consommateur final qui paiera plus cher».

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, la Commission européenne ne raisonne pas en terme énergétique mais politique avec une ambition première de moins dépendre de la Russie et d'ouvrir le marché, entre autres, aux Américains et à d'autres pays.

    «Et on nous parle de la solidarité entre les pays-membres. Un exemple… la Pologne qui ne veut plus de gaz russe, mais nous devons être responsables pour cet État qui fait un choix politique? Donc, tout ceci est une aberration totale. Il faut sortir de cette politique.»

    D'après Jean-Luc Schaffhauser, il faut repenser totalement à la fois la construction européenne et d'autre part, repenser les axes en matière d'énergie, d'immigration et d'autres sujets d'actualité.

    «La Commission nous entraîne dans une voie sans issue», a-t-il résumé.

    Lire aussi:

    L’Europe aura toujours besoin du gaz russe, selon le Forum des pays exportateurs de gaz
    «La Russie restera le fournisseur principal de gaz et de pétrole en Europe»
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Tags:
    gaz, Gazprom, Union européenne (UE), Commission européenne, Europe, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik