Ecoutez Radio Sputnik
    Policiers et femmes des forces de l'ordre en colère manifestent à Paris

    «La police se meurt»: ce qu’exigent des policiers en colère dans les rues de Paris (vidéo)

    © Sputnik. Xénia Kozlitina
    France
    URL courte
    291615188

    Pancartes en mains, ces policiers et femmes des forces de l’ordre sont descendus dans les rues de Paris pour prendre part à une nouvelle manifestation. Quels sont leurs objectifs? La correspondante de Sputnik s’est rendue sur place pour interroger les organisateurs et militants de cette marche.

    Une centaine de gardiens de la paix se sont rassemblés à Paris ce samedi pour attirer l'attention des autorités françaises. Ils exigent notamment l'amélioration de leurs conditions de travail, a expliqué à Sputnik la présidente de l'association Femmes des forces de l'ordre en colère.

    «Dans la police nationale de la France, ce qui ne va pas c'est qu'il n'y a pas assez de collègues, pas assez de moyens matériels, et l'équipement est soit obsolète, soit inutilisable parce qu'il n'y pas d'argent. On a rien!»

    Elle a ajouté que «la police nationale en France était pauvre, et dans ces conditions on ne pouvait pas exercer notre profession concrètement, on ne pouvait pas vous défendre et on ne pouvait pas du coup se défendre. Et là c'était dangereux».

    Une autre militante interrogée par la correspondante de Sputnik s'est rendue la place de la République tout simplement pour apporter son soutien aux représentants des forces de l'ordre.

    «C'est un problème exceptionnel. On pense à ceux qui sont en vacation aujourd'hui, on pense à ceux qui se sont pris des cocktails Molotov, on pense à toutes ces personnes qui ont donné du temps, de leur vie, de leur intégrité physique.»

    Ce samedi, des policiers français se sont également rassemblés dans six autres grandes villes de France pour dénoncer le manque de moyens mis à leur disposition pour accomplir leur missions.

    En octobre 2016, ils avaient déjà manifesté après l'agression aux cocktails Molotov de quatre de leurs collègues à Viry-Châtillon. Les autorités françaises avaient alors alloué 250 millions d'euros supplémentaire au Ministère de l'Intérieur et modifié certains textes encadrant la légitime défense.

    Lire aussi:

    La voiture bélier utilisée à Cambrils avait été repérée en France par la police
    France: il mange son passeport devant la police pour éviter l'expulsion
    En France, la police municipale sera-t-elle armée en cas d'attaque djihadiste?
    Tags:
    maintien de la paix, équipements, police, manifestation, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik